Ghost.


affiche poster ghost

Réalisation : Jerry Zucker.
Scénario : Bruce Joel Rubin.
Production : Howard W. Koch, Lisa Weinstein, Steven-Charles Jaffe et Bruce Joel Rubin.
Musique : Maurice Jarre.
Société de production : Paramount Pictures et Howard W. Koch Productions.
Distributeur : Paramount Pictures.
Date de sortie USA : 13 juillet 1990.
Date de sortie française : 7 novembre 1990.
Titre original : Ghost.
Durée : 2h06.
Budget : 22 millions de dollars.
Box-office mondial : 505,7 millions de dollars.
Box-office USA : 217,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 3 047 553 entrées.

Résumé.

Après son meurtre, Sam erre en tant que fantôme. Il fait appel à Oda Mae, une medium, qui est la seule à l’entendre, afin de protéger sa femme, Molly, qui est en danger.



Casting.

Sam Wheat : Patrick Swayze (VF : Richard Darbois).
Molly Jensen : Demi Moore (VF : Brigitte Berges).
Oda Mae Brown : Whoopi Goldberg (VF : Maïk Darah).
Carl Bruner : Tony Goldwyn (VF : Emmanuel Jacomy).
Willie Lopez : Rick Aviles (VF : Christian Peythieu).
Le fantôme du métro : Vincent Schiavelli (VF : Pierre Hatet).
Louise Mae Brown : Gail Boggs (VF : Magali Berdichevsky).
Clara Mae Brown : Armelia McQueen (VF : Sophie Lepanse).



Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Harrison Ford, Tom Hanks, Kevin Bacon, Alec Baldwin, Nicolas Cage, Kevin Costner, Mel Gibson, Dennis Quaid, John Travolta, Bruce Willis et Tom Cruise ont été envisagés pour le rôle de Sam ; Nicole Kidman, Kim Basinger, Geena Davis, Helen Hunt, Jennifer Jason Leigh, Andie MacDowell, Michelle Pfeiffer, Meg Ryan et Madonna pour le rôle de Molly ; Tina Turner et Oprah Winfrey pour le rôle d’Oda Mae Brown.

image ghost

Les sons entendus lors du passage vers l’enfer est en réalité des cris de bébés au ralenti en sens inverse.

Le tournage s’est déroulé du 24 juillet au 5 décembre 1989 à New York.

Notre critique de Ghost.

Amour, drame, fantastique, un peu de comédie… un mélange qu’il faut savoir gérer.

image ghost
image ghost

C’est donc une petite réussite des scénaristes qui ont maitrisé les différents aspects. On a bien entendu une intrigue romantique qui montre que l’amour va au-delà de la mort et c’est la touche émouvante de l’histoire. Mais ne vous attendez pas à quelque chose de très guimauve car c’est contrebalancé par les autres facettes. Comme on a un fantôme, forcément on va dans le fantastique. On découvre ainsi le fonctionnement de l’au-delà mais c’est dommage que ce soit pas plus exploité car il y avait matière à faire. Et ce à cause de l’enquête autour de la mort du héros afin de retrouver le meurtrier et le complot. Magouille financière, pas très original… Vient alors la comédie avec la medium qui donne la touche comique et qui permet de dédramatiser. Cependant, si on dit petite réussite, c’est que si chaque approche est convaincante individuellement, le mélange global empêche de donner suffisamment d’émotions et il faut attendre la séquence finale pour avoir la larme à l’œil.



Quatre protagonistes pour un tel film et on commence bien évidemment par Sam, le fantôme. Il est prêt à tout pour protéger sa femme et découvrir le meurtrier. Il veut agir pour le bien mais on a du mal à s’attacher suffisamment à lui. La faute à un personnage peu développé qui montre plus souvent de la colère que de l’amour véritable. Amour qu’il porte à Molly et celle-ci est bien plus touchante. Elle est en deuil, elle a du mal à dire au revoir et elle s’accroche à ce qu’elle peut. Elle reflète bien ce qu’on ressent avec la perte d’un proche. Demi Moore livre une belle prestation. Puis on a Oda Mae, la medium loufoque. Arnaqueuse d’abord, elle va découvrir qu’elle a vraiment un don et elle a du mal à l’accepter. Elle se prend au jeu et sa façon d’être se veut humoristique. Enfin, on a Carl, le meilleur ami qui a bien des choses à cacher et qui sert juste à donner la touche sombre au métrage.

image ghost
image ghost

Pas grand chose à signaler dans la réalisation qui est sobre et ne cherche pas à proposer quelque chose de plus marqué même si forcément, la scène culte de la poterie reste mémorable par sa sensualité proposée. Comme on a des fantômes, il y a donc quelques effets visuels de passages à travers les éléments. Pour l’époque, le rendu est plutôt bon et par chance le film n’en abuse pas pour ne pas trop choquer. Les effets pratiques sont en revanche plus immersifs avec les objets qui volent par exemple. La bande originale est bien trop synthétique et n’insuffle pas d’émotions et finalement, ce n’est que la chanson phare qui restera en tête.

Ghost a de bonnes qualités mais à trop mélanger les genres, rien n’est vraiment approfondi pour émouvoir.

La note de Fabien


Réalisation : Jerry Zucker.Scénario : Bruce Joel Rubin.Production : Howard W. Koch, Lisa Weinstein, Steven-Charles Jaffe et Bruce Joel Rubin.Musique : Maurice Jarre.Société de production : Paramount Pictures et Howard W. Koch Productions.Distributeur : Paramount Pictures.Date de sortie USA : 13 juillet 1990.Date de sortie...Ghost.