Backdraft.


affiche poster backdraft

Réalisation : Ron Howard.
Scénario : Gregory Widen.
Production : Brian Grazer, Todd Hallowell, Larry DeWaay, Raffaella De Laurentiis, Richard B. Lewis, Pen Densham, John Watson et Louisa Velis.
Musique : Hans Zimmer.
Société de production : Imagine Entertainment et Trilogy Entertainment Group.
Distributeur : Universal Pictures.
Date de sortie USA : 2 juillet 1991.
Date de sortie française : 25 septembre 1991.
Titre original : Backdraft.
Durée : 2h18.
Budget : 75 millions de dollars.
Box-office mondial : 152,4 millions de dollars.
Box-office USA : 77,9 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 201 511 entrées.

Résumé.

Deux frères, dont leur père est mort au feu, deviennent pompiers adultes. Si Stephen est un casse-cou, Brian doute davantage. Ils se retrouvent face à des incendies meurtriers déclenchés par un pyromane.



Casting.

Stephen McCaffrey : Kurt Russell (VF : Philippe Vincent).
Brian McCaffrey : William Baldwin (VF : Serge Faliu).
John « Axe » Adcox : Scott Glenn (VF : Mario Santini).
Jennifer Vaitkus : Jennifer Jason Leigh (VF : Stéphanie Murat).
Helen McCaffrey : Rebecca De Mornay (VF : Françoise Cadol).
Donald « Shadow » : Robert De Niro (VF : Jacques Frantz).
Ronald Bartel : Donald Sutherland (VF : Jean-Pierre Moulin).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Alec Baldwin, Robert Downey Jr., Keanu Reeves, Tom Cruise, Johnny Depp, Matt Dillon, Val Kilmer et Brad Pitt ont été envisagés pour le rôle de Brian McCaffrey ; Dennis Quaid pour celui de Stephen McCaffrey.

La scène du défilé était constituée de vrais pompiers venus de plusieurs casernes des environs.

image backdraft

Kurt Russell, Kevin Casey, Scott Glenn et William Baldwin ont réalisé la plupart de leurs cascades.

Le tournage s’est déroulé du 23 juillet au 8 décembre 1990 en Illinois.

Notre critique de Backdraft.

Une enquête au sein des soldats du feu, un concept attirant.

image backdraft
image backdraft

Si vous vouliez être pompiers, ce film va soit vous motiver soit vous découragez. Certes, vous verrez leur bravoure, sauver des vies, affronter les flammes… mais aussi tous les risques engendrés. C’est là qu’on voit clairement le danger du feu, en particulier du « backdraft », et comment les pompiers vivent avec la mort autour d’eux. Il y a les dégâts physiques mais aussi psychologiques sans compter l’impact sur la vie familiale. Le scénario va également nous offrir une enquête afin de retrouver le meurtrier pyromane. Dommage que cette partie n’ait pas été davantage poussée pour monter en tension. Puis il y a la rivalité fraternelle. Non pas pour être le plus doué mais par un traumatisme du passé qui ne leur donne pas la même passion envers le métier. Chacun doit subir et soutenir à la fois l’autre. Cela donne quelques émotions mais c’est aussi un des défauts de l’écriture, de ne pas être plus émouvant. Enfin, on reproche aussi ce côté « sensationnalisme » des pompiers tant c’est… invraisemblable. En effet, on ne s’imagine pas des pompiers foncer dans un incendie sans protection ni masque à oxygène et ne pas souffrir des fumées ou de la chaleur.



Le métrage va donc tourner autour de deux personnages. D’un côté, Stephen qui est téméraire, à fond dans sa profession et qui prend souvent beaucoup trop de risques pour sauver des vies. Il fait aussi ce qu’il peut pour protéger son frère qu’il ne juge pas apte au métier. Il cherche également à retrouver le meurtrier. De l’autre, on a donc Brian, toujours traumatisé par la mort de son père. Il s’engage mais la peur le prend en tenailles et il doute de ses compétences. Malgré les désaccords avec son frère, il tient fortement à lui. Les seconds rôles sont moins bien écrits et c’est regrettable. Que ce soit l’enquêteur qui manque de charisme, le pyromane qui aurait mérité d’être plus mis en avant pour comprendre sa mentalité, ou les autres pompiers trop effacés, ils n’ont pas de grandes utilités dans l’histoire. En revanche, quand on découvre l’identité du meurtrier, dans un sens on comprend sa motivation qui est louable même si on conteste bien entendu sa méthode.

image backdraft
image backdraft

Si la réalisation n’offre rien de particulièrement novatrice, il y a une audace à avoir oser tourner en incendies réels. De ce fait, pas d’effets numériques pour en mettre plein la vue. On sent vraiment la chaleur des flammes et que tout est tourné dans une fournaise. Mention spéciale aux acteurs mais aussi aux cadreurs qui sont à l’intérieur, nous offrant une immersion à grands risques. Le travail des artistes pour faire vivre les flammes est une pure réussite. La bande originale n’est pas des plus percutantes malgré quelques bonnes idées.

Backdraft met les pompiers à l’honneur dans un film prenant à l’image malgré des idées parfois peu approfondies.

La note de Fabien


Réalisation : Ron Howard.Scénario : Gregory Widen.Production : Brian Grazer, Todd Hallowell, Larry DeWaay, Raffaella De Laurentiis, Richard B. Lewis, Pen Densham, John Watson et Louisa Velis.Musique : Hans Zimmer.Société de production : Imagine Entertainment et Trilogy Entertainment Group.Distributeur : Universal Pictures.Date de sortie USA...Backdraft.