Donjons et Dragons : l’honneur des voleurs.


affiche poster donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves

Réalisation : Jonathan Goldstein et John Francis Daley.
Scénario : Jonathan Goldstein et John Francis Daley.
Production : Stephen Davis, Brian Goldner, Jeremy Latcham, Roy Lee, Courtney Solomon et Allan Zeman.
Musique : Lorne Balfe.
Société de production : Paramount Pictures, Entertainment One, Allspark Pictures, Australian Film Finance Corporation, British Film Commission, Film in Iceland et Hasbro Studios.
Distributeur : Paramount Pictures.
Date de sortie USA : 12 avril 2023.
Date de sortie française : 31 mars 2023.
Titre original : Dungeons & Dragons: Honor Among Thieves.
Durée : 2h14.
Budget : 150 millions de dollars.
Box-office mondial : 208,2 millions de dollars.
Box-office USA : 93,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 188 151 entrées.

Résumé.

Après avoir été trahi et emprisonné à tort, le ménestrel Edin s’évade de prison avec son amie barbare Holga, afin de retrouver sa fille. Pour cela, il va s’associer à une druidesse, un sorcier et un paladin.



Casting.

Edgin : Chris Pine (VF : Emmanuel Garijo).
Holga : Michelle Rodriguez (VF : Laëtitia Lefebvre).
Simon : Justice Smith (VF : Julien Crampon).
Xenk : Regé-Jean Page (VF : Eilias Changuel).
Doric : Sophia Lillis (VF : Clara Quilichini).
Forge Fletcher : Hugh Grant (VF : Thibault de Montalembert).
Kira : Chloe Coleman (VF : Inconnue).
Sofina : Daisy Head (VF : Inconnue).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Donjons et Dragons : l’honneur des voleurs est inspiré du jeu de rôles sur table « Donjons et Dragons » de Gary Gygax et Dave Arneson créé dans les années 1970.

Le projet débute en 2013 avec Warner Bros à la barre avant que le film ne soit confié à Paramount Pictures en 2017.

image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves

Le film devait initialement sortir en novembre 2021 mais fut repoussé suite au COVID.

Le tournage s’est déroulé du 12 avril au 19 août 2021 en Irlande et en Islande.

Notre critique de Donjons et Dragons : l’honneur des voleurs.

Jeu de rôle culte et ancien, touchant plusieurs générations de passionnés, le voir porter sur grand écran ne rassure pas beaucoup.

image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves
image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves

Avec les bandes-annonces et les affiches promotionnelles, l’inquiétude était palpable. Quelle joie que de justement se faire avoir et être conquis par le scénario. Alors qu’on pouvait s’attendre à quelque chose de ridicule, moderne à outrance et ridiculisant les rôlistes, on a plutôt droit à une histoire bien ficelée qui ne fait qu’évoluer avec le temps grâce à ses nombreux rebondissements et ses quelques surprises ici et là. On se fait happer par l’intrigue et on ne voit pas le temps passer. Pour les amoureux de la fantasy, vous serez largement satisfaits tant on retrouve tous les éléments nécessaires à cet univers, entre les différentes races, les rangs, les capacités spécifiques à chacun… On a même droit à une scène rappelant clairement ce que peuvent être les règles alambiqués d’un jeu de plateau. Si l’humour est souvent à double tranchant, on reconnait qu’ici il fait clairement mouche. Ce n’est ni trop ni pas assez et c’est une des qualités de l’écriture. On s’amuse pleinement, on rit et la case divertissement est grandement cochée. C’est un subtil équilibre et on apprécie. Ce n’est pas pour autant qu’on délaisse le sérieux. Il y a bien évidemment droit à des valeurs mises en avant comme la solidarité, la confiance en soi, l’acceptation des autres… et la famille. On voit vraiment un père qui veut retrouver sa fille et qui est prêt à tout pour ça. Ainsi, on a droit à quelques séquences émotions qui sont du plus bel effet.

Mais qui dit jeu de rôle dit personnage. Là encore, c’est une réussite jusque dans le casting qui est excellent. Edgin est le ménestrel, beau parleur, toujours joyeux et ingénieux car il conçoit des plans… foireux. Mais il ne baisse jamais les bras pour réussir ses missions. Au-delà de l’homme valeureux qui veut retrouver sa fille, on voit aussi sa principale faiblesse et ça l’humanise d’avantage pour qu’on s’attache encore plus à lui. Ce n’est pas un personnage si simple que ça. Il est aidée par sa meilleure amie Holga, une barbare qui use plus souvent de sa force qu’autre chose mais qui n’est pas la caricature de « gros bras rien dans la tête ». Son rang lui confère cette force mais elle n’est pas bête du tout, montrant toujours son courage pour aider ceux qu’elle aime.

image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves
image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves

Le groupe continue avec Simon, le sorcier débutant peu sûr de lui. Il se veut amusant car il veut bien faire mais a besoin qu’on le secoue pour qu’il montre pleinement son talent. Il en pince pour Doric, une druidesse capable de changer d’apparence d’animaux, lui permettant de s’infiltrer partout. Elle n’aime pas les humains mais elle va devoir travailler avec eux pour sauver son peuple. Enfin, Xenk est le paladin, habile en armes, aux paroles minimalistes mais pleine de valeurs. Il est hautain sans être détestable, c’est juste dommage qu’il n’apparaisse pas beaucoup dans le film. Quant à Kira, c’est une fille qui a grandit sans son père et qui a du mal à accepter qu’il revienne, ne croyant pas en ses promesses. Face à eux, on a Forge. Cet érudit voleur est surtout un orateur doué et un manipulateur pour obtenir ce qu’il convoite. Il gère une cité, est adoré de son peuple mais il cache bien évidemment d’autres ambitions. Il est conseillé (et surtout manipulé) par Kira, une sorcière dotée de grandes pouvoirs. Là encore, on échappe à une caricature car elle a un objectif bien plus grand encore et elle avance ses pions depuis longtemps pour réussir son plan. Son actrice joue beaucoup pour sublimer le rôle par son regard froid et envoûtant à la fois.



Avec un film de fantasy aux grandes ambitions, il faut éviter le naufrage qu’on a pu connaitre dans le passé. Force est de constater que le résultat est là. C’est visuellement beau, on est clairement dans un autre monde foisonnant d’histoires, avec une faune variée et originale. Ce serait presque un regret de ne pas en profiter davantage mais l’univers est vaste et on se doute qu’il est possible d’en faire une franchise avec d’autres films. La réalisation est à la hauteur des attentes en offrant aussi bien un côté épique qu’un côté comédie bien gérée. On apprécie notamment un plan séquence qui nous fait partir d’un mur pour nous faire voyager à travers tout un château puis la ville, le tout avec de l’action et de nombreux effets visuels. Ces derniers sont justement la faiblesse du film. Loin d’être catastrophique, certains passages sont perfectibles et on devine le fond vert et autres ajouts numériques. C’est dommage que ça ne soit pas plus abouti. En revanche, le travail sonore est bon et la bande originale livre de superbes mélodies qui correspondent parfaitement à de la fantasy.

image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves
image donjons dragons honneur voleurs Dungeon honor Among Thieves

Donjons et Dragons : l’honneur des voleurs est une vraie réussite loin de tous les clichés qu’on pouvait craindre. Le jeu tient enfin son adaptation et on l’espère le début d’une saga prometteuse.

La note de Fabien


Réalisation : Jonathan Goldstein et John Francis Daley.Scénario : Jonathan Goldstein et John Francis Daley.Production : Stephen Davis, Brian Goldner, Jeremy Latcham, Roy Lee, Courtney Solomon et Allan Zeman.Musique : Lorne Balfe.Société de production : Paramount Pictures, Entertainment One, Allspark Pictures, Australian Film Finance Corporation,...Donjons et Dragons : l'honneur des voleurs.