Downsizing.


affiche poster downsizing

Réalisation : Alexander Payne.
Scénario : Alexander Payne et Jim Taylor.
Production : Jim Burke, Megan Ellison, Mark Johnson, Alexander Payne et Jim Taylor.
Musique : Rolfe Kent.
Société de production : Paramount Pictures, Ad Hominem Enterprises, Gran Via Productions et Truenorth Norway.
Distributeur : Paramount Pictures.
Première mondiale : 30 août 2017 (Venise).
Date de sortie USA : 22 décembre 2017.
Date de sortie française : 10 janvier 2018.
Titre original : Downsizing.
Durée : 2h15.
Budget : 68 millions de dollars.
Box-office mondial : 55 millions de dollars.
Box-office USA : 24,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 563 847 entrées.

Résumé.

Afin de préserver la planète, une solution scientifique a été trouvée : réduire la taille humaine à quelques centimètres. Paul se porte volontaire et découvre que le paradis promis ne l’est peut-être pas tant que ça.



Casting.

Paul Norris Safranek : Matt Damon (VF : Damien Boisseau).
Dušan Mirković : Christoph Waltz (VF : Christian Gonon).
Audrey Lustig Safranek : Kristen Wiig (VF : Marie-Laure Dougnac).
Ngoc Lan Tran : Hong Chau (VF : Jade-Nadja Nguyen).
Dave Johnson : Jason Sudeikis (VF : Thierry Kazazian).
Carol Johnson : Maribeth Monroe (VF : Laëtitia Lefebvre).
Konrad : Udo Kier (VF : Georges Claisse).
Jorgen Asbjørnsen : Rolf Lassgård (VF : Bernard Métraux).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le projet a débuté en 2009.

Paul Giamatti joue le rôle a été envisagé pour le rôle de Paul Norris Safranek ; Reese Witherspoon pour celui d’Audrey Safranek.

image downsizing

Le tournage s’est déroulé en Norvège, Ontario et Californie.

Notre critique de Downsizing.

Un concept pour le moins des plus original qui peut prêter à rire.

image downsizing

On commence effectivement agréablement bien avec un côté amusant et on se dit qu’on part clairement dans quelque chose de loufoque. Malheureusement, cela ne va durer qu’un temps. Une fois dans le monde miniaturisé, l’ambiance bon enfant décline pour offrir quelque chose de plus dramatique et sérieux. Sauf que ce qui aurait pu être une force devient plutôt une faiblesse. On bascule dans la satire sociale et c’est dommage de retrouver ce qu’on a déjà-vu d’autres fois. En fait, tout le « nouveau monde » n’est qu’une copie de celui existant avec le retour des classes sociales entre fortunés et pauvres, pas le même accès aux soins, regret du passé… jusqu’à tomber sur une péripétie encore plus folle qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Le scénario a du mal à trouver où aller et l’intérêt initial de la miniaturisation ne sert plus à rien.



Paul est le protagoniste principal. Il voit là une opportunité rêvée pour débuter une nouvelle vie et il se lance dans l’aventure. Déboussolé sur place avec l’absence de repères et surtout le fait d’avoir abandonné son ancienne vie. Attachant à ce moment là, il va en fait évoluer vers une sorte de bon samaritain voulant aider les autres. C’est un peu cliché sur les bords car même s’il dégage beaucoup de gentillesse et d’empathie, ce n’est pas une grosse surprise et il ne change pas tant que ça avec le déroulé de l’intrigue. Les autres rôles ne sont pas très palpitants. Le voisin de Paul est exubérant et flambant facilement, l’employé de ménage qui sympathise avec Paul est une bonne partie du film exaspérante par sa façon d’être… et on peut dire que c’est à peu près tout. Il y a peu de personnages vraiment exploités en réalité. Il est dommage d’en avoir oublier le monde « réel » pour créer un parallèle.

image downsizing
image downsizing

En partant dans un monde plus petit, on s’attendait à y trouver un certain style visuel. Malheureusement, il n’y a rien qui rappelle la différence d’échelle. On perd donc ce côté dépaysant. Sur la réalisation, il n’y a pas grand chose à dire. Tout est très académique et c’est dommage tant le sujet aurait pu apporter quelque chose de plus travaillé sur la forme. Il y a aussi quelques flottements dans le rythme qui donnent un sentiment d’ennui. La bande originale n’est pas non plus une des grandes réussites en offrant des mélodies discrètes et oubliables.

Downsizing avait un concept excellent mais se fourvoie dans quelque chose de bien trop classique en oubliant son originalité.

La note de Fabien


Réalisation : Alexander Payne.Scénario : Alexander Payne et Jim Taylor.Production : Jim Burke, Megan Ellison, Mark Johnson, Alexander Payne et Jim Taylor.Musique : Rolfe Kent.Société de production : Paramount Pictures, Ad Hominem Enterprises, Gran Via Productions et Truenorth Norway.Distributeur : Paramount Pictures.Première mondiale : 30...Downsizing.