Ferrari.


affiche poster ferrari

Réalisation : Michael Mann.
Scénario : Troy Kennedy-Martin.
Production : John Lesher, Michael Mann, Thorsten Schumacher, Lars Sylvest, P.J. van Sandwijk.
Musique : Daniel Pemberton.
Société de production : Forward Pass, Storyteller Productions, Iervolino & Lady Bacardi Entertainment, Esme Grace Media/COIL, Ketchup Entertainment, Red Sea Film Fund et STX Entertainment.
Distributeur : Neon.
Première mondiale : 31 août 2023 (Venise).
Date de sortie USA : 25 décembre 2023.
Date de sortie française : 8 mars 2024 (Prime Video).
Titre original : Ferrari.
Durée : 2h11.
Budget : 90 millions de dollars.
Box-office mondial : 36,4 millions de dollars.
Box-office USA : 18,1 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

1957. Enzo Ferrari doit à la fois sauver son entreprise au bord de la faillite, sauver son mariage après le décès de son enfant mais aussi gérer sa double relation qui a donné un autre enfant.

Casting.

Enzo Ferrari : Adam Driver (VF : Inconnue).
Laura Ferrari : Penélope Cruz (VF : Inconnue).
Lina Lardi : Shailene Woodley (VF : Inconnue).
Linda Christian : Sarah Gadon (VF : Inconnue).
Alfonso de Portago : Gabriel Leone (VF : Inconnue).
Peter Collins : Jack O’Connell (VF : Inconnue).
Piero Taruffi : Patrick Dempsey (VF : Inconnue).
Carlo Chiti : Michele Savoia (VF : Inconnue).
Sergio Scaglietti : Lino Musella (VF : Inconnue).
Adolfo Orsi : Domenico Fortunato (VF : Inconnue).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Ferrari est l’adaptation de la biographie Enzo Ferrari – The Man and the Machine de Brock Yates publié en 1991.

Le projet débute en 1993 porté par Michael Mann.

image ferrari

Robert De Niro, Hugh Jackman et Christian Bale ont été envisagés pour le rôle d’Enzo Ferrari.

Le tournage s’est déroulé en Italie.

Notre critique de Ferrari.

L’automobile luxueuse et puissante est souvent associée à Ferrari donc voir un film sur l’homme derrière la marque a de quoi séduire.

image ferrari
image ferrari

Malheureusement, la séduction… on la cherche encore. Déjà car ce n’est pas un biopic à proprement parlé ou on va découvrir toute la vie d’Enzo mais plutôt se concentrer sur quelques mois. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est guère passionnant. On suit trois intrigues qui ont du mal à décoller. La première sur les voitures et la course. On n’apprend au final pas grand chose sur la conception des véhicules, sur la gestion de l’entreprise, sur le nom de la marque qui se fait connaître… Tout est assez plat. La seconde concerne le couple d’Enzo. Sa femme l’a aidé à construire l’entreprise mais ce n’est pas un mariage heureux. Elle va chercher à découvrir certains mystères et à part compatir à sa souffrance, on ne ressent pas l’aspect dramatique. Puis la troisième se concentre sur la double vie d’Enzo qui a une maîtresse de longue date avec qui il a un enfant. Là encore, relation compliquée mais rien de bien approfondi. C’est à l’image de l’ensemble du scénario qui n’apporte aucune émotion et qui se veut bien fade tout du long.

L’autre déception provient d’Adam Driver. Alors qu’il a en général un bon jeu d’acteur, il est ici très fermé, sans expression et a un visage tellement figé qu’on ne sait pas ce qu’il ressent. Par conséquent, on ne s’attache pas au personnage principal. Ferrari mène plusieurs casquettes et il n’est pas très appréciable à côtoyer. Heureusement, ses deux partenaires à l’écran livrent une meilleure prestation. Penelope Cruz incarne son épouse, la co-gérante de l’entreprise, et qui reste plus pour les employés que par amour de son mari. Elle est tiraillée entre colère et désespoir tout en œuvrant avec efficacité et en gardant la tête haute. Shailene Woodley interprète la maîtresse qui lui aura donné un enfant. Elle aussi vit mal cette situation inconfortable.

image ferrari
image ferrari

Michael Mann livre en général une bonne mise en scène et on s’attend donc à en prendre plein les yeux dans un film automobile et… ce n’est pas le cas. Si on commence par les scènes de course, les plus dynamiques en somme, elles sont correctes mais rien de bien exceptionnel. Quant au reste, et bien on est dans quelque chose de très conventionnel, sans audace et qui reste aussi simple que son scénario. L’immersion des années 1950 est peu présente et on a du mal à vraiment se situer, si ce n’est grâce aux voitures d’époque. La bande originale ne parvient pas non plus à marquer les esprits. On terminera sur un point, à savoir un accident qui offre des images violentes et choquantes qui pourrait heurter mais qui contraste trop avec le reste du film.

Ferrari est une sacrée déception tant il manque une âme pour se vouloir mémorable.

La note de Fabien


Réalisation : Michael Mann.Scénario : Troy Kennedy-Martin.Production : John Lesher, Michael Mann, Thorsten Schumacher, Lars Sylvest, P.J. van Sandwijk.Musique : Daniel Pemberton.Société de production : Forward Pass, Storyteller Productions, Iervolino & Lady Bacardi Entertainment, Esme Grace Media/COIL, Ketchup Entertainment, Red Sea Film Fund et STX...Ferrari.