Le Comte de Monte Cristo.


affiche poster comte monte cristo

Réalisation : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.
Scénario : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.
Production : Dimitri Rassam.
Musique : Jérôme Rebotier.
Société de production : Chapter 2, Pathé, M6 Films, Fargo Films, Logical Content Ventures, Canal+ et Umedia.
Distributeur : Pathé Distribution.
Première mondiale : 22 mai 2024.
Date de sortie USA : Inconnue.
Date de sortie française : 28 juin 2024.
Titre original : Le Comte de Monte Cristo.
Durée : 2h58.
Budget : 43 millions d’euros.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Alors qu’Edmond Dantès allait se fiancer avec Mercédès Herrara, il est accusé par ses amis d’être un conspirateur. Enfermé, il s’évade après quatorze ans et trouve sur l’île de Montecristo un trésor. Il décide alors de se venger de ceux qui l’ont trahi.



Casting.

Edmond Dantès : Pierre Niney.
Haydée : Anamaria Vartolomei.
Andréa Cavalcanti : Julien de Saint Jean.
Fernand de Morcerf : Bastien Bouillon.
Mercédès de Morcerf : Anaïs Demoustier.
Baron Danglars : Patrick Mille.
Albert de Morcerf : Vassili Schneider.
Gérard de Villefort : Laurent Lafitte.
Abbé Faria : Pierfrancesco Favino.
Victoria : Julie de Bona.
Angèle : Adèle Simphal.



Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le Comte de Monte Cristo est l’adaptation du roman du même nom d’Alexandre Dumas publié en 1844.

Le projet débute en 2020.

image comte monte cristo

Le film aura eu plusieurs dates de sorties : 23 octobre 2024 et 11 décembre 2024 avant d’obtenir sa date définitive en étant avancée.

Le tournage s’est déroulé du 24 juillet au 21 novembre 2023 en France, Malte, Belgique et Chypre.

Notre critique de Le Comte de Monte Cristo.

Nouvelle adaptation d’un célèbre roman français, l’attente est haute malgré en apparence un manque d’originalité.

image comte monte cristo
image comte monte cristo

Un film de vengeance, cela n’a effectivement rien de bien novateur. Pourtant, ici, c’est une merveille d’écriture. Commençons dans l’ordre avec la descente aux enfers d’Edmond qui va se métamorphoser au fil de son emprisonnement. On voit là la préparation d’un homme qui prépare un plan très élaboré. Puis vient enfin la vengeance. Ne vous attendez pas à des meurtres, c’est trop facile et c’est la force du scénario ici. En effet, c’est quelque chose de bien plus malsain et sordide qui nous est proposé, à la limite du sadisme : la souffrance. Le Comte va mettre en action son plan et on le reconnait, c’est brillant. Il va user de manipulation, de coups tordus, de fils tendus qui vont s’activer progressivement afin d’anéantir ses bourreaux. On se laisse prendre au jeu tant on est en admiration devant son ingéniosité. Même si l’histoire n’offre pas de grandes séquences émotionnelles, c’est un malin plaisir qu’on prend de voir l’étau se refermer petit à petit. C’est captivant et le scénario est vraiment sombre.



Pierre Niney livre une performance remarquable. Edmond est un homme sage, tendre, aimant… et il va se transformer en Comte, un érudit riche et avide de vengeance. Ce dernier est, pourrait-on dire, le véritable méchant du film. Déjà par son allure, toujours de noir vêtu, mais aussi par sa perfidie impressionnante. Il use de maquillage pour se créer d’autres personnages, il manipule tout le monde, il a un plan sur le très long terme et on s’attache à lui curieusement car sa motivation d’origine est louable. Ses méthodes sont discutables voire horribles mais on est fasciné par lui. Il sera aidé par deux jeunes adultes qui ont aussi une rancoeur à assouvir. Ils sont brillants car on s’interroge sur le fait qu’ils sont sans doute des pions aussi. Quant aux trois bourreaux, anciens amis d’Edmond, ils ont tous richesse et gloire mais c’est aussi leurs points faibles. Leur orgueil et leur passif vont prendre le dessus. Les autres seconds rôles servent vraiment bien l’histoire.

image comte monte cristo
image comte monte cristo

Trois heures de film et on ne voit clairement pas le temps défiler. Le premier acte sur l’emprisonnement est très prenant et permet de faire avancer la chronologie du métrage. Puis l’énorme grand acte suivant est prenant grâce à un rythme élevé et une habile gestion des intrigues manipulatrices du Comte. La réalisation est très efficace mais un peu trop sobre à nos yeux alors que certains plans sont magnifiques à voir par leur mise en scène. On aurait aimé que ce soit comme ça une bonne partie du film. Un film d’époque justement et qui va donc nous offrir de beaux costumes et des décors convaincants étant donné qu’ils sont réellement existants grâce à l’Histoire de France qui a laissé des bâtiments intacts. Néanmoins, là encore on aurait aimé que ce soit davantage poussé pour les mettre en valeur. Quant à la bande originale, les mélodies sont agréables et un peu envoûtantes en particulier vers la fin du film.

Le Comte de Monte Cristo est un thriller d’époque très prenant avec un héros machiavélique qu’on adore. Une réussite !

La note de Fabien


Réalisation : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.Scénario : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.Production : Dimitri Rassam.Musique : Jérôme Rebotier.Société de production : Chapter 2, Pathé, M6 Films, Fargo Films, Logical Content Ventures, Canal+ et Umedia.Distributeur : Pathé Distribution.Première mondiale : 22...Le Comte de Monte Cristo.