Les trois mousquetaires : Milady.


affiche poster trois mousquetaires milady

Réalisation : Martin Bourboulon.
Scénario : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.
Production : Dimitri Rassam.
Musique : Guillaume Roussel.
Société de production : Chapter 2, Pathé, M6 Films, Constantin Film, Zweites Deutsches Fernsehen, DeAPlaneta, Umedia, Orange Cinéma Séries, Canal+, M6 et uFund.
Distributeur : Pathé.
Date de sortie USA : Inconnue.
Date de sortie française : 13 décembre 2023.
Titre original : Les trois mousquetaires : Milady.
Durée : 1h55.
Budget : 36 millions d’Euros.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Après l’enlèvement de Constance Bonacieux, D’Artagnan va s’associer à Milady de Winter pour la sauver. De leur côté, Athos, Porthos et Aramis prennent part à la guerre mais le passé va refaire surface.



Casting.

D’Artagnan : François Civil.
Athos : Vincent Cassel.
Aramis : Romain Duris.
Porthos : Pio Marmaï.
Milady de Winter : Eva Green.
Duc de Buckingham : Jacob Fortune-Lloyd.
Anne d’Autriche : Vicky Krieps.
Louis XIII : Louis Garrel.
Constance Bonacieux : Lyna Khoudri.
Hannibal : Ralph Amoussou.
Comte de Chalais : Patrick Mille.
Capitaine de Tréville : Marc Barbé.
Gaston d’Orléans : Julien Frison.
Cardinal de Richelieu : Éric Ruf.

Achats.

À venir.



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Les trois mousquetaires : Milady est la suite de Les trois mousquetaires : D’Artagnan. C’est l’adaptation du roman Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas publié en 1844.

Le tournage des deux parties a été fait en simultané.

image trois mousquetaires milady

Le tournage s’est déroulé du 16 août 2021 au 3 juin 2022 en France (dont le Palais du Louvre, l’Hôtel des Invalides à Paris, le château de Fontainebleau, le château de Chantilly, Abbaye de Royaumont, la citadelle de Saint-Malo, Troyes…

Notre critique de Les trois mousquetaires : Milady.

Après une première partie de très haute qualité, on était donc impatient d’en découvrir sa suite et donc sa conclusion.

image trois mousquetaires milady
image trois mousquetaires milady

En général avec les suites, il y a le risque de ne pas réussir à égaler son prédécesseur. Le scénario a donc la lourde tâche ici de nous montrer l’ampleur du complot et de déterminer qui sont les commanditaires, le tout sur fond de guerre entre deux pays liée à la religion. Concernant l’enquête et la traque, c’est vraiment prenant car on voit que les ramifications sont nombreuses et que les risques sont colossaux. On est embarqué dans une course contre la montre. De plus, c’est associé à un conflit historique entre la France et l’Angleterre, le catholicisme et le protestantisme. On est face à un pan de l’Histoire et ça donne un contexte convaincant même si on aurait apprécié avoir d’avantage d’explications. Cependant, malgré une très bonne écriture, on regrettera quand même un intérêt moins porteur que le premier film. En effet, tout devient un peu « facile » avec beaucoup de vengeances, des intrigues amoureuses et une soif de pouvoir. Peu de surprises au final jusqu’au dernier acte du film beaucoup trop expédié qu’on reste sur notre faim.



Tous les personnages sont de retour mais ne seront pas tous logés à la même enseigne. On commence par celle qui donne son titre au film : Milady. Elle est vraiment la pièce maîtresse de toute l’intrigue tant elle se veut manipulatrice, aussi bien par son talent oratoire que par sa séduction, jouant sur plusieurs tableaux suite à sa grande intelligence. Ce n’est pas pour autant une réelle antagoniste tant elle est très bien construite. D’Artagnan est celui mis tout autant en avant, voulant retrouver Constance… mais en revanche, il n’a que cette motivation tout au long du film que parfois, ça en est exaspérant. Il a perdu en charisme. Ses comparses de lame sont identiques, servant plus pour se battre que pour autre chose. Les autres rôles obtiennent tous une conclusion plus ou moins intéressantes. Quant à l’arrivée du nouveau, Hannibal, il n’est pas correctement exploité. Pour en faire un bilan, on est un peu déçu que tous les personnages n’aient pas gagné en épaisseur ou bien évolué.

image trois mousquetaires milady
image trois mousquetaires milady

Au moins, on est pleinement rassuré par la réalisation. C’est toujours aussi magnifique et il y a une très forte maîtrise du pouvoir de l’image et de la mise en scène. Que ce soit par les plans séquences dans l’action qui donnent une proximité percutante, l’utilisation de drones pour amplifier un sentiment de grandeur et de dynamisme, des caméras à l’épaule qui nous rend acteur des scènes… C’est fort et on en prend plein les yeux. Les décors sont aussi plus vastes, plus diversifiés car on va voyager en France, il y a toujours un grand soin apporté sur les costumes qui renforcent l’immersion de l’époque. L’autre grande qualité sur la technique du film est à mettre sur le compte de la bande originale. Une pure beauté, aussi bien dans l’action que dans l’émotion, avec des touches épiques dignes des meilleurs compositeurs du cinéma.

Les trois mousquetaires : Milady est toujours excellent sur la forme mais le fond baisse d’un cran, aussi bien dans l’histoire que dans le traitement des personnages.

La note de Fabien


Réalisation : Martin Bourboulon.Scénario : Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.Production : Dimitri Rassam.Musique : Guillaume Roussel.Société de production : Chapter 2, Pathé, M6 Films, Constantin Film, Zweites Deutsches Fernsehen, DeAPlaneta, Umedia, Orange Cinéma Séries, Canal+, M6 et uFund.Distributeur : Pathé.Date de sortie USA : Inconnue.Date de sortie française...Les trois mousquetaires : Milady.