Sous la Seine.


affiche poster sous seine under paris

Réalisation : Xavier Gens.
Scénario : Yannick Dahan, Xavier Gens et Maud Heywang.
Production : Vincent Roget.
Musique : Alex Cortés, Anthony d’Amario et Édouard Rigaudière.
Société de production : Let Me Be.
Distributeur : Netflix.
Date de sortie USA : 5 juin 2024.
Date de sortie française : 5 juin 2024.
Titre original : Sous la Seine.
Titre anglais : Under Paris.
Durée : 1h44.
Budget : 19 millions d’euros.

Résumé.

Sophia est spécialiste des requins. L’un d’eux a tué tout son équipage. Trois ans plus tard, elle retrouve l’animal à Paris, dans la Seine, et il commence à faire des victimes alors qu’une épreuve sportive va bientôt avoir lieu dans le fleuve.



Casting.

Sophia : Bérénice Bejo.
Adil : Nassim Lyes.
Mika : Léa Léviant.
Sandra : Sandra Parfait.
Nils : Aksel Ustun.
Angèle : Aurélia Petit.
Markus : Marvin Dubart.
Léopold : Daouda Keita.
Adama : Ibrahima Ba.
Ben : Nagisa Morimoto.
La maire de Paris : Anne Marivin.



Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le projet débute en 2019.

image sous seine under paris

Le tournage s’est déroulé en France, Belgique et Espagne.

Notre critique de Sous la Seine.

À la lecture du résumé, on a l’impression qu’on part dans un nanar.

image sous seine under paris
image sous seine under paris

En effet, une grosse bêbête dans un lieu insolite (même si dans la Seine ce fut déjà le cas), il n’y a pas de quoi être confiant. On ne vas pas le cacher, le scénario avait de quoi donner quelque chose de plutôt bon mais on va partir dans le pur film catastrophe à coup de péripéties à la limite du ridicule par moment. En positif, on retient les messages écologiques et de protection animale, du respect de l’océan et des requins. Malheureusement, les dialogues sont écrits de manière catastrophique que ça en devient presque une blague et ça fera l’effet totalement inverse. Autre élément intéressant mais tellement bâclé, l’enjeu politique. On voit là que pour préserver l’image il vaut mieux cacher les éléments et que tout n’est qu’affaire de communication. Reste donc l’ambiance qui doit faire son travail et ça passe même si rien de bien exceptionnel. On a bien évidemment droit à des séquences assez gores mais ça va trop loin que ça manque de crédibilité. Quant à l’origine du phénomène de ce requin tueur de l’extrême, l’explication est assez risible.



Sophia est l’héroïne. Elle correspond au cliché du film catastrophe : traumatisée par des morts passés dont des proches, se battant pour sauver la situation et devant braver les obstacles après des actes de courage. Bien sûr, elle va être épaulée par un policier plein de bonnes valeurs qui va devenir lui aussi le héros et qui, attention surprise, a lui aussi un traumatisme de son passé. Ce dernier a bien sûr une équipe dévouée et chacun va s’entraider pour contrer la politique et la Maire de Paris aussi bornée que stupide. Du côté des activistes, Mika est toute aussi caricaturale à vouloir à tout prix sauver le requin (ce qui est louable) mais est prête à sacrifier des humains pour cela et en faisant au passage des actions qui n’ont strictement aucun sens. Elle en est détestable au lieu d’être admirable.

image sous seine under paris
image sous seine under paris

On n’avait pas de gros espoirs dans la mise en scène mais on se disait qu’on pourrait échapper au massacre. Oui, on l’évite mais non, la réalisation est soit classique, soit du grand n’importe quoi. L’attaque du requin est plus hilarante qu’angoissante et le gore est vraiment là pour donner un genre car c’est trop gratuit. On salue quand même des effets visuels pas si horribles que ça. Et comme tout film action/catastrophe qui se respecte, il faut finir par une longue séquence voulant aller dans le spectaculaire mais à en faire trop on se brûle les ailes et c’est le cas ici aussi. On vire quasiment science-fiction tant tout est invraisemblable. La bande originale tente de donner un peu de tension mais perd de son effet à cause d’une image bien trop lisse. On terminera sur un gros bémol. Vouloir en film qui bénéficie d’une distribution internationale, c’est bien, mais de mettre tous les textes dans le film en anglais (alors que ça se situe en France), c’est inexcusable pour l’immersion.

Sous la Seine échappe de peu à la case nanar mais on se noie trop dans le ridicule, le grotesque, la blague.

La note de Fabien


Réalisation : Xavier Gens.Scénario : Yannick Dahan, Xavier Gens et Maud Heywang.Production : Vincent Roget.Musique : Alex Cortés, Anthony d'Amario et Édouard Rigaudière.Société de production : Let Me Be.Distributeur : Netflix.Date de sortie USA : 5 juin 2024.Date de sortie française : 5 juin 2024.Titre...Sous la Seine.