Black Adam.

La note de Fabien

affiche poster black adam

Réalisation : Jaume Collet-Serra.
Scénario : Adam Sztykiel, Rory Haines et Sohrab Noshirvani.
Production : Beau Flynn, Dany Garcia, Hiram Garcia.
Musique : Lorne Balfe.
Société de production : Warner Bros., New Line Cinema, DC Entertainment, Seven Bucks Productions, Flynn Picture Company, Lightnin’ Production Rentals, Motion Picture Foundation of Hungary, New Zealand Film Commission et Québec Production Services Tax Credit.
Distributeur : Warner Bros..
Date de sortie USA : 21 octobre 2022.
Date de sortie française : 19 octobre 2022.
Titre original : Black Adam.
Durée : 2h05.
Budget : 185 millions de dollars.
Box-office mondial : 393,1 millions de dollars.
Box-office USA : 168,1 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 071 225 entrées.

Résumé.

5000 après son enferment, Teth-Adam est libéré. Doté de pouvoirs puissants, il découvre que son ancien royaume est contrôlé par Intergang qui pille les ressources. Vu comme un héros par le jeune Amon, la Justice Society n’est pas de cet avis et veut stopper Adam.

Casting.

Teth-Adam / Black Adam : Dwayne Johnson (VF : David Krüger).
Carter Hall / Hawkman : Aldis Hodge (VF : Jean-Baptiste Anoumon).
Kent Nelson / Doctor Fate : Pierce Brosnan (VF : Emmanuel Jacomy).
Adrianna Tomaz : Sarah Shahi (VF : Charlotte Marin).
Al Rothstein / Atom Smasher : Noah Centineo (VF : Arnaud Laurent).
Maxine Hunkel / Cyclone : Quintessa Swindell (VF : Mélissa Berard).
Ishmael Gregor / Sabbac : Marwan Kenzari (VF : Mhamed Arezki).
Amon Tomaz : Bodhi Sabongui (VF : Andrea Santamaria).
Karim : Mohammed Amer (VF : Fabrice Lelyon).
Sorcier Shazam : Djimon Hounsou (VF : Inconnue).
Amanda Waller : Viola Davis (VF : Maïk Darah).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Black Adam est tiré du comics du même nom créé par Otto Binder et C. C. Beck en 1945.

Le projet est officiellement lancé en 2014.

image black adam

Stargirl devait être présente dans le film mais le personnage ne fut finalement pas intégré.

Le tournage s’est déroulé en Georgie et Californie.

Notre critique de Black Adam.

Alors que le DCEU est en régression complète, c’est au tour d’un nouveau héros de tenter de rattraper la situation.

image black adam
image black adam

Alors on le reconnait, même si ce n’est pas un scénario sublime, il a le mérite au moins de rattraper certains oublis des derniers opus du DCEU, à commencer par un thème. Ici, c’est donc la quête du héros et ce qui le définit. Même si les réponses sont simplistes, il y a au moins une réflexion de posée pour savoir si tout le monde peut devenir un héros, est-ce qu’il faut forcément être gentil pour être un héros… C’est ce qui va donner un regain d’intérêt au métrage car Adam est plutôt un anti-héros. Le scénario a tendance aussi à dénoncer les envahisseurs d’un pays qui veulent tout contrôler, piller les ressources, exploiter la population… Même si cette approche géopolitique n’est pas plus approfondie, ce n’est pas inintéressant. Il y a aussi quelques surprises dans le scénario avec des rebondissements inattendus. En revanche, il est dommageable d’avoir encore autant d’humour à travers des blagues ou des gags peu reluisants. Sans ça, l’histoire aurait marqué davantage les esprits.

Adam est donc le « héros » ou presque. Avec sa force et ses pouvoirs, il est brutal dans sa façon d’agir sans être non plus les gros bras sans cerveau. Il est plutôt expéditif et n’a pas vraiment de notion de bien et de mal. Il a aussi un passif intéressant qui tranche avec ce qu’on a l’habitude de voir. C’est même un personnage attachant sans tomber dans une caricature. La Justice Society est donc présente à travers quatre protagonistes. Le Doctor Fate voit le futur et il est doté de pouvoirs de manipulations de l’esprit ; Hawkman a la force et l’intelligence étant donné qu’il est le chef du groupe ; Cyclone et Atom sont plus là pour le côté comique (surtout Atom) car ils n’ont pas vraiment de grands rôles. Chez les humains, si la mère est plutôt intéressante en tenant à son peuple et à l’Histoire qui en découle, son fils est insupportable en se la jouant rebelle et grande bouche. Quant à l’antagoniste, finalement on ne le voit qu’à la toute fin et à part son envie de domination, il n’a pas grand charisme.

image black adam
image black adam

Si on ne retombe pas dans l’ambiance sombre de Snyder, on s’éloigne enfin du monde coloré et presque joyeux des derniers films du DCEU. Ici, il y a une réalisation plus aboutie avec quelques plans bien travaillés qui marquent davantage les mémoires. Le fait d’être dans un pays inventé permet de donner un peu de changement visuel que les grosses villes américaines. Les séquences d’action sont plutôt nombreuses mais on ne va jamais dans une surenchère visuelle. Même le combat final se veut plus mesuré et c’est une bonne chose car c’est assez bien équilibré dans l’ensemble. De ce fait, les effets visuels sont convaincants. La bande originale dispose de bonnes musiques et même si elle utilise également des chansons connues, celles-ci sont bien calées par rapport à ce qu’on voit à l’image. Quant à la scène post-générique, grosse surprise qui peut annoncer du lourd pour la suite.

Black Adam relève la barre du DCEU et aurait pu être excellent sans tout cet humour.

La note de Fabien




Réalisation : Jaume Collet-Serra.Scénario : Adam Sztykiel, Rory Haines et Sohrab Noshirvani.Production : Beau Flynn, Dany Garcia, Hiram Garcia.Musique : Lorne Balfe.Société de production : Warner Bros., New Line Cinema, DC Entertainment, Seven Bucks Productions, Flynn Picture Company, Lightnin' Production Rentals, Motion Picture Foundation of...Black Adam.