Chantons sous la pluie.


affiche poster chantons sous pluie singin rain

Réalisation : Stanley Donen et Gene Kelly.
Scénario : Betty Comden et Adolph Green.
Production : Arthur Freed.
Musique : Nacio Herb Brown et Arthur Freed.
Société de production : Metro-Goldwyn-Mayer.
Distributeur : Metro-Goldwyn-Mayer.
Première mondiale : 27 mars 1952 (New York).
Date de sortie USA : 11 avril 1952.
Date de sortie française : 11 septembre 1953.
Titre original : Singin’ in the Rain.
Durée : 1h42.
Budget : 2,5 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : 7,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 866 822 entrées

Résumé.

En 1927, Don Lockwood et Lina Lamont sont des stars du cinéma muet. Alors que le cinéma parlant fait ses débuts, un nouveau film est en projet. Don est partant mais Lina a une voix horrible. Elle va être doublée par Kathy, une danseuse dont Don tombe amoureux.

Casting.

Donald « Don » Lockwood : Gene Kelly (VF : Michel André et au chant Yves Furet).
Cosmo Brown : Donald O’Connor (VF : Michel Roux et au chant Pierre Laurent).
Kathy Selden : Debbie Reynolds et Betty Noyes au chant (VF : Nicole Riche et au chant Lucie Dolène).
Lina Lamont : Jean Hagen (VF : Odette Laure).
R. F. Simpson : Millard Mitchell (VF : Roger Tréville).
Roscoe Dexter : Douglas Fowley (VF : Inconnue).
Zelda Zanders : Rita Moreno (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Les chansons présentes dans le film n’ont pas été écrites pour cette occasion, comme la chanson phare qui date de 1929. En effet, le parolier Arthur Freed les avait déjà composée quelques années auparavant. Un scénario fut alors écrit autour d’elles pour les intégrer.

Howard Keel était le premier choix des studios pour le rôle de Don. Judy Garland, Kathryn Grayson, Jane Powell, Leslie Caron et June Allyson furent envisagées pour le rôle de Kathy Selden.

Donald O’Connor et Debbie Reynolds ont eu du mal avec le perfectionnisme de Gene Kelly durant le tournage.

image chantons sous pluie singin rain

Debbie Reynolds (19 ans lors du tournage) a été encouragée par Fred Astaire pour son rôle. Contrairement à son personnage, ce n’est pas l’actrice qui chante dans le film mais Betty Noyes.

Gene Kelly demanda conseil auprès de l’acteur Buster Keaton, ce dernier étant une star du cinéma muet et qui a vécu l’arrivée du cinéma parlant.

Lors du tournage de la mythique scène de la chanson « Singin’ in the rain », Gene Kelly était malade avec une fièvre à 39° . Contrairement à la croyance populaire, le tournage a bien été fait en extérieur et non dans un studio.

Pour la scène de la chanson « Make ’em Laugh », le tournage a été très éprouvant pour Donald O’Connor qui a du être hospitalisé une semaine pour s’en remettre. La faute aussi à son addiction au tabac, allant jusqu’à quatre paquets de cigarettes par jour. Malheureusement pour lui, il y eut un souci lors de la prise d’images et il a fallu retourner à nouveau la scène.

Le tournage s’est déroulé du 15 juin au 21 novembre 1951 en Californie.

Notre critique de Chantons sous la pluie.

Comédie musicale célèbre du cinéma, voyons s’il mérite de se faire mouiller.

image chantons sous pluie singin rain
image chantons sous pluie singin rain

Dur de dire que le scénario est déplaisant. Au contraire, c’est une réelle satisfaction car le film traite en lui-même de l’évolution du cinéma. Alors que les films muets ont la célébrité, l’arrivée d’une nouvelle technologie va tout bouleverser : le cinéma parlant. Ainsi, l’intrigue va tourner autour de cet apport dans le 7ème art et la division que cela va susciter au sein des professionnels. Là où certains n’y trouvent aucun intérêt, d’autres vont au contraire se lancer dans l’aventure et forcément, on connait la suite. On savoure donc une intrigue qui se veut simple mais divertissante à sa juste mesure. Le héros va ainsi réapprendre le métier où le théâtral doit laisser sa place à la subtilité, à l’émotion jouée d’une autre façon, aux contraintes techniques… Avec en parallèle, une romance qui se veut bien classique mais qui s’inscrit parfaitement dans l’histoire. Même si au final on ne va pas avoir de grands bouleversements dans les péripéties ni même dans le ressenti, il y a quelque chose de prenant de voir cette époque où le cinéma est en plein envol. Néanmoins, on y trouve une trop forte présence de la comédie à travers des situations burlesques qui correspondent au cinéma muet mais qui pêche ici car elles ont du mal à s’intégrer parfaitement.

Le film doit aussi sa popularité à la belle performance de Gene Kelly mais aussi des autres membres de la distribution qui livrent tous une interprétation criante. Don est ainsi un grand acteur du muet et il va s’adapter au parlant et apprendre de nouvelles méthodes de jeu. Il est aussi un excellent chanteur et bien entendu, un danseur hors pair. Tout l’art du spectacle est représenté à travers lui et on voit bien son évolution et son souhait de bien faire. Il est aidé par Cosmo qui est infatigable dans sa manière d’être et surtout un danseur qui va y mêler aussi de l’humour, rappelant l’âge d’or du muet avec Laurel et Hardy. Il y a aussi une rivalité qui existe entre Kathy et Lina. L’une était bonne actrice mais avec une voix insupportable et l’autre qui a une voix en or mais qui est méconnue. Elles vont s’associer pour que l’une fasse l’actrice et l’autre les voix. Un jeu de dupe pour le public mais on regrette que cette adversité reste trop légère car l’une a tout le succès quand l’autre est dans l’ombre. Quant à l’intrigue amoureuse, elle est classique mais pas gratuite et c’est une bonne chose.

image chantons sous pluie singin rain
image chantons sous pluie singin rain

On est dans une comédie musical et évidemment, les chansons et les chorégraphies sont fortement présentes ici. Il y a malheureusement un déséquilibre dans leur intérêt. Certaines sont prenantes, entraînantes et même utiles au scénario tandis que d’autres sont beaucoup trop longues et en plus sans intérêt particulier. C’est ce qui va créer un déséquilibre dans le film. Même s’il y a un effort dans la mise en scène et les pas de danse, il y a un trop plein qu’on regrette car on sent que c’est là pour faire du bouche-trou voire juste cocher des cases pour rappeler que c’est une comédie musicale. Heureusement, les décor et les costumes sont réussis et on n’est pas déçu de ce côté là (tout en se basant bien sûr sur les moyens de l’époque).. Le montage est aussi particulièrement bon car devant contribuer à la créativité et à la réalisation qui va dans tous les sens par moment. Vu qu’on a des chansons, elles sont pour la plupart devenues cultes avec le temps car justement de très bonne qualité.

Chantons sous la pluie est une très bonne comédie musicale malgré quelques petits défauts et on a bien fait de se mouiller pour le voir.

La note de Fabien


Réalisation : Stanley Donen et Gene Kelly.Scénario : Betty Comden et Adolph Green.Production : Arthur Freed.Musique : Nacio Herb Brown et Arthur Freed.Société de production : Metro-Goldwyn-Mayer.Distributeur : Metro-Goldwyn-Mayer.Première mondiale : 27 mars 1952 (New York).Date de sortie USA : 11 avril 1952.Date de sortie...Chantons sous la pluie.