Gemini Man.


affiche poster gemini man

Réalisation : Ang Lee.
Scénario : David Benioff, Billy Ray et Darren Lemke.
Production : Jerry Bruckheimer, David Ellison, Dana Goldberg et Don Granger.
Musique : Lorne Balfe.
Société de production : Skydance Media, Jerry Bruckheimer Films, Fosun Group Forever Pictures et Alibaba Pictures Group.
Distributeur : Paramount Pictures.
Date de sortie USA : 11 octobre 2019.
Date de sortie française : 2 octobre 2019.
Titre original : Gemini Man.
Durée : 1h57.
Budget : 138 millions de dollars.
Box-office mondial : 173,5 millions de dollars.
Box-office USA : 48,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 922 507 entrées.

Résumé.

Henry est un assassin de l’agence DIA. Voulant prendre sa retraite, il se trouve traqué par son ancien employeur qui a mis son meilleur agent sur le coup : un clone plus jeune d’Henry qui a les mêmes compétences.

Casting.

Henry Brogan / Junior : Will Smith (VF : Lucien Jean-Baptiste).
Danielle « Danny » Zakarewski : Mary Elizabeth Winstead (VF : Ingrid Donnadieu).
Clay Varris : Clive Owen (VF : Julien Kramer).
Baron : Benedict Wong (VF : Enrique Carballido).
Lassiter : Linda Emond (VF : Josiane Pinson).
Del Patterson : Ralph Brown (VF : Féodor Atkine).
Marino : E. J. Bonilla (VF : Gauthier Battoue).
Yuri Kovacks : Ilia Volok (VF : Miglen Mirtchev).
Jack Willis : Douglas Hodge (VF : Serge Biavan).

Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le projet débute en 1997 par les studios Disney avec Tony Scott en réalisateur envisagé. Il sera repris en 2017 par les studios Skydance.

Clint Eastwood et Mel Gibson ont été envisagés pour le rôle d’Henry Brogan ; Tatiana Maslany et Elizabeth Debicki pour celui de Danny.

image gemini man

Le film a été tourné à une fréquence de 120 images par seconde (soit cinq fois plus que d’habitude), donnant un effet de fluidité très prononcée en supprimant le flou de mouvement.

Le tournage s’est déroulé de février à mai 2018 en Colombie, Hongrie et Georgie.

Notre critique de Gemini Man.

Sujet peu original en apparence mais film qui est vu pour une autre raison.

image gemini man
image gemini man

En effet, l’histoire ne brille pas par son originalité d’assassin traqué, de trahison, de complot et de clonage humain. Il n’y a pas de grandes surprises et le fil conducteur est très minimaliste. Néanmoins, on est face à un divertissement donc on n’en attendait pas plus. Il est dommage qu’il n’y ait pas de messages véhiculés dans le film car il y avait matière à donner quelque chose de plus profond. Si le clonage n’est pas exploité dans l’intrigue, cela a pourtant une sorte d’écho sur le seul thème qui donne plus de sérieux : la culpabilité. Le héros n’arrive plus à se regarder dans le miroir, voyant ce qu’il est devenu. Se trouvant en réel face à son clone, cela va forcément le travailler et on aurait aimé que ce soit davantage.

Le film tourne autour de trois personnages. Will Smith va en incarner deux d’entre eux. Henry est un assassin hors pair, expert en combat et en armes, grande forme physique… le soldat parfait. Mais un soldat qui en a beaucoup sur la conscience et qui veut se ranger. On s’attache à lui grâce à ça car il reflète aussi ce que de vrais soldats endurent au retour de la guerre et que les traumatismes sont parfois présents. Il incarne également Junior, la version rajeuni de lui. Ce dernier se veut bien plus actif, plus dynamique mais sa personnalité n’est pas davantage développée. On termine avec Danny, une combattante intelligente et le personnage le mieux construit du lot. Elle a un sacré potentiel et son actrice performe dans le rôle.

image gemini man
image gemini man

On le disait en introduction, ce n’est pas le scénario qui nous attirait mais la technique du film. La réalisation tient bien la route et nous livre de belles séquences d’action dont la poursuite en moto dont la mise en scène vaut le détour (avec des caméras embarquées à la place des yeux, donnant une approche « jeu vidéo »). Abordons maintenant deux raisons techniques de voir ce métrage. Tout d’abord, le rajeunissement numérique. Il est vraiment bien fait et c’est propre et convaincant. On voit bien Will Smith en version jeune et même en gros plan ou en mouvement, on y voit que du feu. L’autre raison, la fréquence de l’image. Cinq fois plus que la normale, ça saute aux yeux. On prévient que cela pourra en déstabiliser plus d’un car justement, on n’a pas cette habitude. Tout est fluide, sans flou et donne parfois un effet de vitesse perturbant. C’est surtout dans les combats au corps à corps que ça donne une sensation étrange. Personnellement, on adore car c’est plus dynamique.

Gemini Man n’a rien de novateur sur le fond mais l’est sur la forme avec de quoi marquer les esprits.

La note de Fabien


Réalisation : Ang Lee.Scénario : David Benioff, Billy Ray et Darren Lemke.Production : Jerry Bruckheimer, David Ellison, Dana Goldberg et Don Granger.Musique : Lorne Balfe.Société de production : Skydance Media, Jerry Bruckheimer Films, Fosun Group Forever Pictures et Alibaba Pictures Group.Distributeur : Paramount Pictures.Date de...Gemini Man.