Inferno.


affiche poster inferno

Réalisation : Ron Howard.
Scénario : David Koepp.
Production : Brian Grazer, Ron Howard, Michael De Luca et Andrea Giannetti.
Musique : Hans Zimmer.
Société de production : Columbia Pictures, Double Negative, Imagine Entertainment, Karma Film Prod, LSG Productions, LStar Capital et Mid Atlantic Films.
Distributeur : Columbia Pictures.
Date de sortie USA : 28 octobre 2016.
Date de sortie française : 9 novembre 2016.
Titre original : Inferno.
Durée : 2h02.
Budget : 75 millions de dollars.
Box-office mondial : 220 millions de dollars.
Box-office USA : 34,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 900 311 entrées.

Résumé.

Robert Langdon se réveille à l’hôpital avec une amnésie partielle. Il découvre qu’il est recherché par l’OMS. Il se fait aidé par Sienna, une médecin, pour retrouver la mémoire et déjouer un activiste qui veut déclencher une épidémie mortelle mondiale pour réguler la surpopulation.



Casting.

Robert Langdon : Tom Hanks (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Sienna Brooks : Felicity Jones (VF : Noémie Orphelin).
Bertrand Zobrist : Ben Foster (VF : Alexandre Gillet).
Harry Sims : Irrfan Khan (VF : Stéphane Fourreau).
Christophe Bouchard : Omar Sy (VF : lui-même).
Elizabeth Sinskey : Sidse Babett Knudsen (VF : Marjorie Frantz).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Inferno est l’adaptation du roman du même nom de Dan Brown publié en 2013. C’est la suite de Da Vinci Code et Anges & Démons. Dans les romans, c’est le quatrième opus, Le symbole perdu n’étant plus développé.

Le projet débute en juillet 2013.

image inferno

Le film devait initialement sortir le 18 décembre 2015.

La fin du roman a été modifiée pour les besoins du film, changeant un élément majeur de l’intrigue.

Le tournage s’est déroulé du 27 avril au 21 juillet 2015 en Italie, en Hongrie et Turquie.

Notre critique de Inferno.

Troisième épisode de la saga, on espère retrouver le même engouement.

image inferno
image inferno

Cette fois-ci, on ne parlera pas de christianisme qui était la toile de fond des deux premiers films. On est plutôt dans un mélange des deux : des énigmes et une course contre la montre. Le scénario aborde donc un sujet d’actualité brûlant aux réponses qui font fortement débat : comment régler le problème de la surpopulation ? On y voit un élément de réponse qui est forcément le plus radical et efficace mais dont l’éthique est bafouée. L’intrigue donne donc de la tension car il faut retrouver le virus dans les temps avant qu’il ne se propage. Mais il est regrettable que cette idée ne donne pas d’autres solutions pour peser le pour et le contre. On le sait, avec cette franchise, les énigmes et l’Histoire ont une grande importance. Malheureusement, c’est un peu décevant sur ce point.

Déjà car on n’apprend finalement pas grand chose et ensuite, parce que la chasse au trésor n’est guère passionnante. La force principale de la saga est amoindrie et devient même trop simpliste. Il y a aussi beaucoup de confusion de se demander qui dit vrai, qui manipule qui, qui traque qui. Alors oui c’est l’intérêt du scénario de nous malmener mais la révélation tarde à venir et l’effet n’est pas des plus fameux. Enfin, même si on sait qu’on ne doit pas comparer avec le roman, on regrette qu’ils n’aient pas oser proposer la fin du livre qui se voulait percutante.

image inferno
image inferno

Langdon est réputé pour sa grande connaissance de l’Histoire, des symboles, un esprit logique… et justement ça en devient sa faiblesse ici : il est amnésique. Il devient plus faible, plus irraisonné et il ne sait plus qui croire et écouter. Il faut faire confiance mais il doute constamment tout en devant comprendre ce qui lui arrive. Si l’idée était louable, ça ne donne pas pour autant un regain d’intérêt pour le personnage car ça reste quand même mal écrit. Son aide est Sienna. Une protagoniste vraiment réussie car elle aime les énigmes et se prend au jeu tout en affrontant des dangers qu’elle ne connaissait pas. Elle est fascinée par Langdon et veut sauver le monde également. Face à eux, c’est chaotique car ils sont traqués par l’OMS qui pense qu’ils ont un virus, par une organisation secrète bien trop clichée dont on ne comprend pas tous les rouages… Cela donne trop de personnages non développés. Quant au principal antagoniste qui veut lancer une nouvelle peste, c’est un excellent orateur qui a de bons arguments pour convaincre et ça le rend très angoissant.



Ce film va nous faire voyager entre l’Italie (encore) et la Turquie. De quoi donner plus d’exotisme et un cadre plus lumineux et chaleureux, bien loin des deux premiers métrages. Cela le sort du lot mais ça casse aussi une forme d’unité. Pourtant, le début du film est convaincant avec des hallucinations inquiétantes et même morbides, de quoi choquer des gens sensibles par la violence lugubre des images. Mais pour le reste, alors que le compte à rebours est enclenché, la réalisation ne reflète pas ce défilement du temps. Même constat sur la mise en scène plus simpliste qu’auparavant. Malheureusement, on peut dire la même chose de la bande originale qui n’a rien de bien envoûtante et qui se veut même trop numérique sans donner un intérêt artistique supplémentaire.

image inferno
image inferno

Inferno est très confus et régresse à tout point de vue avec moins d’énigmes, moins d’Histoire, moins de tensions malgré un sujet initial passionnant pour le futur.

La note de Fabien


Réalisation : Ron Howard.Scénario : David Koepp.Production : Brian Grazer, Ron Howard, Michael De Luca et Andrea Giannetti.Musique : Hans Zimmer.Société de production : Columbia Pictures, Double Negative, Imagine Entertainment, Karma Film Prod, LSG Productions, LStar Capital et Mid Atlantic Films.Distributeur : Columbia Pictures.Date de...Inferno.