Jason et les Argonautes.


affiche poster jason argonautes

Réalisateur : Don Chaffey.
Scénariste : Beverley Cross et Jan Read.
Producteur : Charles H. Schneer et Ray Harryhausen.
Compositeur : Bernard Herrmann.
Société de production : Charles H. Schneer Productions.
Distributeur : Columbia.
Date de sortie USA : 19 juin 1963.
Date de sortie française : 13 mai 1964.
Titre original : Jason and the Argonauts.
Durée : 1h45.
Budget : 3 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : 779 702 entrées.

Résumé.

Pélias s’est emparé du trône de son père. Jason, son demi-frère, se donne pour mission de récupérer la toison d’or en échange de rendre le trône. Il embarque à bord du navire Argo et devra affronter les dieux pour atteindre sa destination.

Casting.

Jason : Todd Armstrong (doublé par Tim Turner) (VF : Roland Ménard).
Médée : Nancy Kovack (doublée par Eva Haddon) (VF : Paule Emanuele).
Acaste : Gary Raymond (VF : Jacques Thébault).
Argos : Laurence Naismith (VF : Paul Bonifas).
Héraclès : Nigel Green (VF : Pierre Collet).
Zeus : Niall MacGinnis (VF : Serge Nadaud).
Héra : Honor Blackman (VF : Nathalie Nerval).
Hermès : Michael Gwynn (V.F : Jacques Hilling).
Pélias : Douglas Wilmer (VF : Jacques Berthier).
Roi Éétès : Jack Gwillim (VF : Louis Arbessier).
Hylas : John Cairney (VF : Jean Fontaine).
Roi Phinée : Patrick Troughton (VF : Maurice Pierrat).
Polydeuce : John Crawford (VF : Claude Bertrand).
Euphémos : Douglas Robinson (VF : Henry Djanik).
Briséis : Davina Taylor (VF : Jane Val).

En savoir plus.

Jason et les Argonautes s’inspire du poème Argonautiques (Apollonios de Rhodes publié au IIIe siècle.

Il était prévu de faire une suite mais le projet ne vit jamais le jour.

image jason argonautes

La scène de la bataille entre les squelettes et les argonautes, qui dure trois minutes, a nécessité quatre mois d’animation. Les acteurs avaient tourné la séquence en combattant des squelettes imaginaires. L’artiste Ray Harryhausen avait sept squelettes à animer, chacun ayant cinq membres mobiles. Il devait donc synchroniser l’animation avec le tournage des acteurs. En regardant bien, on voit même les interactions (les marionnettes disposant sur une image d’un petit bout supplémentaire pour le choc des épées).

Le tournage s’est déroulé du septembre à octobre 1961 en Italie et en Angleterre.

Notre critique de Jason et les Argonautes.

La mythologie grecque est propice pour être porté au cinéma mais il faut pour cela y mettre les moyens.

image jason argonautes
image jason argonautes

Que vous aimez ou non la mythologie, vous pouvez y trouver votre compte. En effet, les thèmes abordés sont intemporels : l’amour, la trahison, la solidarité, la soif de pouvoirs, la manipulation… Des sujets qui permettent au scénario d’offrir plusieurs péripéties somme toutes assez intéressantes. Certes, il ne faut pas s’attendre à une intrigue qui va retourner le cerveau et en mettre plein la vue. C’est assez linéaire et on passe de séquences en séquences avec des passages plus ou moins marquants. On pourrait regretter que le film n’offre pas plus d’émotions, se contenant de donner une sorte de grand spectacle en restant trop superficiel dans le scénario. Une forme de blockbuster avant l’heure. Néanmoins, on vit une aventure qui tient la route et qui fait la part belle aux créatures des croyances de l’époque.

Le casting est passable car on oscille entre surjeu et pas de jeu du tout. C’est un des points faibles du film car même les personnages ne sont guère charismatiques. Jason est le héros bien sous tout rapport qui survit à tout et qui véhicule l’image de l’homme parfait pour une telle quête. On ne s’attache pas trop à lui car il n’y a rien à en retirer vraiment, si ce n’est qu’il croit en son objectif et qu’il fera tout pour y mettre du sien. Ses compagnons sont encore moins développés qu’on en oublie vite leur nom. Même Médée, qui arrive assez tard quand même dans l’intrigue, semble être là pour donner une intrigue romantique bien caricaturale. Quant à Zeus et Héra, ils sont l’image typiques des dieux hautains qu’on peut se faire.

image jason argonautes
image jason argonautes

Ce qu’on attendait surtout de voir était la réalisation car un film d’une telle ampleur dans les années 1960, il fallait oser. Le résultat est plutôt bon et on sent une volonté d’apporter quelque chose de grand malgré des moyens limités. L’immersion dans l’époque est convaincante et on salue le travail apporté sur les costumes et les décors. Les effets visuels de trucage numérique ont plutôt bien vieillis et vu la manière dont il fallait s’y prendre pour les réaliser, on reste admiratif. Mais là où on est le plus bluffé est le travail de Ray Harryhausen. Les séquences en stop-motion sont sublimes à voir (quand on sait le temps qu’il faut pour ne serait-ce qu’une seconde d’animation) mais le plus hallucinant repose sur l’interaction entre les figures en stop-motion (donc tailles réduites) et les acteurs, donnant une crédibilité d’action idéale. La scène de la bataille à l’épée entre les Argonautes et les squelettes marquent vraiment l’histoire du cinéma.

Jason et les Argonautes est une claque technique pour l’époque qui compense un scénario assez simpliste malgré son caractère épique.

La note de Fabien


Réalisateur : Don Chaffey.Scénariste : Beverley Cross et Jan Read.Producteur : Charles H. Schneer et Ray Harryhausen.Compositeur : Bernard Herrmann.Société de production : Charles H. Schneer Productions.Distributeur : Columbia.Date de sortie USA : 19 juin 1963.Date de sortie française : 13 mai 1964.Titre original :...Jason et les Argonautes.