Joker.


affiche poster joker

Réalisation : Todd Phillips.
Scénario : Todd Phillips et Scott Silver.
Production : Bradley Cooper, Todd Phillips et Emma Tillinger Koskoff.
Musique : Hildur Guðnadóttir.
Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, BRON Studios, Joint Effort, DC Comics, Creative Wealth Media Finance et DC Entertainment.
Distributeur : Warner Bros..
Première mondiale : 31 août 2019 (Venise).
Date de sortie USA : 4 octobre 2019.
Date de sortie française : 9 octobre 2019.
Titre original : Joker.
Durée : 2h02.
Budget : 55 millions de dollars.
Box-office mondial : 1,1 milliard de dollars.
Box-office USA : 335,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 5 608 532 entrées.

Résumé.

Arthur Fleck vit dans la misère avec sa mère et a un trouble mental qui lui provoque des crises de rire. Il bascule petit à petit dans la noirceur et devient Joker.

Casting.

Arthur Fleck / Joker : Joaquin Phoenix (VF : Boris Rehlinger).
Murray Franklin : Robert De Niro (VF : Jacques Frantz).
Sophie Dumond : Zazie Beetz (VF : Fily Keita).
Penny Fleck :Frances Conroy (VF : Anne Rochant).
Thomas Wayne : Brett Cullen (VF : Jean-Louis Faure).
Burke : Shea Whigham (VF : Bruno Choël).
Garrity : Bill Camp (VF : Paul Borne).
Randall : Glenn Fleshler (VF : Pascal Casanova).
Gary : Leigh Gill (VF : Henry David Cohen).
Bruce Wayne : Dante Pereira-Olson (VF : Inconnue).
Martha Wayne : Carrie Louise Putrello (VF : Inconnue).
Alfred Pennyworth : Douglas Hodge (VF : Eric Peter).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Joker est tiré du personnage des comics Batman crée par Bill Finger, Bob Kane et Jerry Robinson en 1940.

Le projet débute en 2017.

Leonardo DiCaprio a été envisagé dans le rôle d’Arthur/Joker ; Frances McDormand pour celui de Penny ; Alec Baldwin pour celui de Thomas Wayne.

image joker

Joaquin Phoenix a perdu 24 kilos pour son rôle.

Le tournage s’est déroulé du 10 septembre au 3 décembre 2018 à New York.

Notre critique de Joker.

L’ennemi le plus célèbre de Batman, voir un film sur les origines de Joker est très audacieux.

image joker
image joker

Audacieux car justement, Joker est un personnage mystérieux dont ses origines sont floues et différentes selon les comics. Ici, les scénaristes ont décidé de trancher en partant sur une misère sociale. On va donc y suivre le parcours d’un homme, déjà fragile mentalement, qui va se rendre compte à quel point la société dérive. C’est justement le fondement de l’histoire. En effet, il y a une dénonciation d’un système qui oppose les riches des pauvres, creusant les inégalités au point que la misère va faire basculer des gens dans un chemin encore plus tortueux. Alors si on voit clairement la descente aux enfers, on regrette une certaine facilité de dire que la misère engendre forcément la violence. Celle-ci n’est pas gratuite dans le film mais attention car elle se veut soudaine et brutale. Côté ambiance générale, ce n’est pas un film qui vous donnera le sourire tant tout est très pesant et il pourrait même vous déprimer par sa noirceur prononcée. Petit bémol aussi sur une certaine temporalité dans la chronologie de l’univers de Batman qui créé une entorse préjudiciable. Car oui, le chevalier noir n’existe pas encore malgré la naissance de Joker.

Nouveau visage pour Joker en la personne de Joaquin Phoenix. Ce dernier est époustouflant et nous livre une autre incarnation du clown de Gotham. Ici, c’est donc un handicap qui lui procure son rire. Idée originale bien que pas exceptionnelle. Concernant sa personnalité, déjà de base on voit qu’il a un souci. Toujours un grand enfant, très proche de sa mère, vivant dans la précarité, exerçant le métier de clown, on découvre les bases d’une psychologie instable. Plus il va creuser sur son passé, plus il va commencer à vriller. De « fragile » il devient « dur », plus froid, plus distant avec la réalité, ne voyant plus le monde comme il le rêvait mais comme il est réellement. Une prise de conscience qui le dirige vers la violence. Surtout, il devient un symbole pour une population en détresse, créant une anarchie en ville. Les personnages secondaires sont moins bien travaillés car peu présents finalement. À part sa mère qui délire souvent et un présentateur télévisé sarcastique mais surtout moqueur, on espérait en voir davantage.

image joker
image joker

Techniquement en revanche, c’est parfait. Il y a une atmosphère étrange, malaisante grâce à un rythme très lent, des gros plans dérangeants, nous plongeant ainsi dans la folie d’Arthur. Le film est mis en scène à travers sa façon de voir les choses, on est dans sa tête en permanence. Il y a aussi un fort enfermement à travers l’image, entre un cadrage serré ou beaucoup d’intérieur. De ce fait, ne vous attendez pas à vraiment découvrir Gotham. Sur le plan visuel, tout est assez terne, blafard et les seules couleurs qu’on verra vraiment sont celles de Joker, gagnant en vivacité au fur et à mesure que le personnage évolue. L’autre élément qui rend le film plus lourd est sa bande originale, composée de musiques pesantes, lentes, très mélancoliques avec un soupçon d’angoisse.

Joker offre une nouvelle vision du Nemesis de Batman mais malgré beaucoup de qualités, le parti pris chronologique de l’univers de Gotham dérange un peu.

La note de Fabien


Réalisation : Todd Phillips.Scénario : Todd Phillips et Scott Silver.Production : Bradley Cooper, Todd Phillips et Emma Tillinger Koskoff.Musique : Hildur Guðnadóttir.Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, BRON Studios, Joint Effort, DC Comics, Creative Wealth Media Finance et DC Entertainment.Distributeur : Warner...Joker.