La grande muraille.


affiche poster grande muraille great wall

Réalisation : Zhang Yimou.
Scénario : Tony Gilroy, Carlo Bernard et Doug Miro.
Production : Jon Jashni, Peter Loehr, Charles Roven et Thomas Tull.
Musique : Ramin Djawadi.
Société de production : Legendary East, Atlas Entertainment, China Film Co., Ltd., Dentsu, Fuji Television Network, Kava Productions, Le Vision Pictures et Legendary Entertainment.
Distributeur : Universal Pictures.
Sortie Chine : 16 décembre 2016.
Date de sortie USA : 17 février 2017.
Date de sortie française : 11 janvier 2017.
Titre original : The Great Wall.
Durée : 1h43.
Budget : 150 millions de dollars.
Box-office mondial : 334,9 millions de dollars.
Box-office USA : 45,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 836 901 entrées.

Résumé.

William et Tovar ont pour mission de trouver de la poudre noire en Chine. Sur place, il tombe sur la Grande Muraille et son armée qui protège le monde d’une terrible menace : des créatures dévoreurs d’humains.



Casting.

William Garin : Matt Damon (VF : Damien Boisseau).
Lin Mae : Jing Tian (VF : Ludivine Maffren).
Pero Tovar : Pedro Pascal (VF : Loïc Houdré).
Ballard : Willem Dafoe (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Stratège Wang : Andy Lau (VF : William Coryn).
Général Shao : Hanyu Zhang (VF : Sylvain Agaësse).
Peng Yong : Lu Han (VF : Inconnue).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

L’équipe de tournage disposait d’une centaine de traducteurs.

La grande muraille de Chine a été reconstituée numériquement et en plateaux, les studios n’ayant pas eu l’autorisation de tourner dessus.

image grande muraille great wall

Bryan Cranston a été envisagé pour le rôle de Ballard.

Le tournage s’est déroulé en Chine et en Nouvelle-Zélande.

Notre critique de La grande muraille.

Vu le synopsis, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de bien mirobolant.

image grande muraille great wall
image grande muraille great wall

C’est effectivement un pur divertissement de pop-corn sans grand intérêt. Le scénario accumule tous les éléments déjà-vu avec des petites touches d’humour, des grand combats, des créatures étranges, des conflits… La structure de l’intrigue est ainsi bien classique et n’arrive jamais à proposer quelque chose de neuf. Il faut donc se contenter du minimum pour une sorte de film d’action fantastique. Malheureusement, on s’ennuie un peu et les péripéties n’ont rien d’exceptionnelles. Même les séquences de bataille ne sont pas palpitantes sans grande bravoure. Il ne faut pas espérer non plus ressentir quelque chose dans le film tant rien n’est approfondi. Puis l’intrigue secondaire sur la recherche de la poudre noire nuit au fil conducteur principal. Il n’y a même pas vraiment de mythologie chinoise d’exploitée et la muraille n’est qu’un prétexte pour y placer le lieu de l’intrigue.



On se demande bien pourquoi Matt Damon s’est lancé dans ce film tant il a fait mieux par le passé. Son personnage est un mercenaire qui est un valeureux guerrier mais qui a aussi un bond fond. C’est un peu le cliché du héros qui veut aider tout le monde qui va se trouver un idéal et des valeurs. Son évolution bien caricaturale. Son acolyte est plutôt l’opposé, préférant le gain et la gloire en usant de tous les moyens. La commandante de l’armée est le cliché de la femme combattante, sèche et autoritaire, limite la caricature de l’image chinoise de la super soldate. Elle n’a rien de bien particulier. Ballard est un occidentaux qui cherche à s’échapper et il ne sert à rien au film. Quant à Stratège, il avait un bon potentiel mais sert limite de figurant malgré ses connaissances poussées.

image grande muraille great wall
image grande muraille great wall

On sent que le réalisateur a voulu s’amuser avec un gros budget. C’est particulièrement basique dans l’ensemble. Il n’y a que les costumes qui sont intéressants à voir tant le reste est un peu faiblard. En effet, le réalisateur en fait beaucoup trop et pour cause : le film est diffusé en 3D. Par conséquent, il y a un abus et sur-abus d’objets sautant à l’écran ou de cadrage pour en mettre plein les yeux et ça ne sert clairement à rien. Dans la même lignée, il y a beaucoup trop de numériques. Les effets visuels sont ainsi particulièrement douteux et certaines interactions entre les créatures et les humains sont parfois catastrophiques. On pouvait se consoler avec une bande originale relevée mais c’est bien trop sobre : pas de côté épique ni même de consonnance chinoise.

La grande muraille aurait mieux fait de rester derrière son mur avec une réalisation trop axée pour la 3D au détriment d’un scénario sans grande originalité.

La note de Fabien


Réalisation : Zhang Yimou.Scénario : Tony Gilroy, Carlo Bernard et Doug Miro.Production : Jon Jashni, Peter Loehr, Charles Roven et Thomas Tull.Musique : Ramin Djawadi.Société de production : Legendary East, Atlas Entertainment, China Film Co., Ltd., Dentsu, Fuji Television Network, Kava Productions, Le Vision Pictures...La grande muraille.