Le dictateur.


affiche poster dictateur chaplin great dictator

Réalisation : Charlie Chaplin.
Scénario : Charlie Chaplin.
Production : Charlie Chaplin.
Musique : Charlie Chaplin.
Société de production : Charles Chaplin Productions.
Distributeur : United Artists.
Première mondiale : 15 octobre 1940 (New York).
Date de sortie USA : 7 mars 1941.
Date de sortie française : 4 avril 1945.
Titre original : The Great Dictator.
Durée : 2h05.
Budget : 2 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : 5 millions de dollars.
Entrées françaises : 8 030 641 entrées.

Résumé.

Un barbier juif amnésique de la guerre se retrouve dans un pays dont le dictateur Adenoïd Hynkel déteste les juifs.



Casting.

Le barbier / Adenoïd Hynkel : Charlie Chaplin (VF : Roger Carel).
Hannah : Paulette Goddard (VF : Ginette Pigeon).
Benzino Napoleoni : Jack Oakie (VF : Jean-Louis Maury).
Commandant Schultz : Reginald Gardiner (VF : Raymond Gérôme).
Garbitsche : Henry Daniell (VF : Bernard Dhéran).
le maréchal Herringf : Billy Gilbert (VF : William Sabatier).
Madame Napoleoni : Grace Hayle (VF : Inconnue).
Ambassadeur de Bactérie : Carter DeHaven (VF : Inconnue).
Monsieur Jaeckel : Maurice Moscovitch (VF : Jean Martinelli).
Madame Jaeckel : Emma Dunn (VF : Lita Recio).
Monsieur Mann : Bernard Gorcey (VF : Philippe Dumat).
Monsieur Agar : Paul Weigel (VF : Pierre Leproux).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Étant donné le sujet, le film a été interdit en Allemagne par Hitler et a perduré même après la Seconde Guerre Mondiale jusqu’en 1958.

image dictateur chaplin great dictator

Les discours d’Hynkel ne sont pas prononcés en allemand par Charlie Chaplin. L’acteur a juste glissé quelques mots germaniques dans un discours incompréhensible et hargneux après avoir observé des discours d’Adolf Hitler.

Le tournage s’est déroulé du 9 septembre 1939 au 2 octobre 1940 en Californie.

Notre critique de Le dictateur.

Certains films ont une grande valeur à leur époque et d’autres sont toujours un régal des décennies plus tard.

image dictateur chaplin great dictator
image dictateur chaplin great dictator

Ce métrage en fait clairement partie. Déjà pour sa valeur historique, dépeignant une époque avec le nazisme et les atrocités de ce régime. Le scénario est ancré en son temps sans savoir tout ce qui allait arriver par la suite, presque précurseur des événements. Mais surtout, c’est une satyre excellente sur les régimes dictatoriales et bien évidemment, sur Hitler en lui-même. Du début à la fin, l’histoire s’attaque à la rigueur militaire, aux discours patriotiques de suprématie, à la bêtise des Hommes pour annexer des territoires… Tout est tourné en dérision pour se moquer ouvertement. L’humour est ainsi présent et parfaitement dosé. Que ce soit la parodie d’Hitler mais aussi les combats d’ego entre chefs d’États de façon très hypocrite.

Le film ne mise pas tout sur l’humour et la moquerie mais également sur l’aspect dramatique. En l’occurrence, ici ce sont le sort des juifs qui sert de touche sérieuse à l’intrigue. Entre persécution, humiliation, confiscation des biens… On a là de quoi voir une population opprimée car différente. Tout est parfaitement dosé dans le scénario aussi bien en péripéties qu’en qualité d’écriture. Sur ce point, c’est le monologue final qui vaut le détour et donne ainsi un message universel qui fait toujours écho peu importe les situations.

image dictateur chaplin great dictator
image dictateur chaplin great dictator

Charlie Chaplin excelle dans ce métrage en incarnant un double rôle. Le premier en tant que barbier, un soldat qui n’est pas très doué au front et qui va donner lieu à des situations comiques. Puis quand il est devenu amnésique, il donne une facette différente à son rôle en se voulant plus touchant, plus solidaire envers les autres et voulant prendre part à sa façon en protégeant les gens et lui-même par la même occasion. De l’autre, en tant que « sosie », il incarne Adenoïd Hynkel, un dictateur complètement copié sur Adolph Hitler par son apparence, son attitude et sa façon de parler. C’est presque un clown suractif qui fait toujours tout sans savoir géré correctement. Il a un sacré ego mais aussi une forme de maladresse dont on ne doit pas se moquer. C’est un personnage haut en couleur par sa stupidité maladie de conquérant. Les seconds rôles servent à donner des péripéties mais n’ont pas pour autant une importance véritable tant ils sont éclipsés par le barbier et le dictateur.



Autre atout, la réalisation. Pour l’époque, Charlie Chaplin s’est lâché. À commencer par la séquence d’ouverture de guerre en champ de bataille. C’est assez fou et prenant. Mais la suite garde la même qualité avec la diversité des lieux, de la petite bourgade où les militaires ont le contrôle sur le quartier, au salon de barbier mais aussi au palais du dictateur qui a tous les codes du luxe. On apprécie aussi certaines scènes qui visent plus grand comme l’arrivée du train en gare. Même si on se doute que c’est un arrière-plan en vidéo, ça donne plus de force à l’immersion de la scène. Le point qu’on a surtout apprécié pour son intensité est le monologue finale de plusieurs minutes face caméra en plan fixe, une sobriété qui permet d’apprécier pleinement le discours.

image dictateur chaplin great dictator
image dictateur chaplin great dictator

Le dictateur est un magnifique film au message intemporel qui vaut clairement le détour.

La note de Fabien


Réalisation : Charlie Chaplin.Scénario : Charlie Chaplin.Production : Charlie Chaplin.Musique : Charlie Chaplin.Société de production : Charles Chaplin Productions.Distributeur : United Artists.Première mondiale : 15 octobre 1940 (New York).Date de sortie USA : 7 mars 1941.Date de sortie française : 4 avril 1945.Titre original :...Le dictateur.