Le secret des poignards volants.


affiche poster secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers

Réalisation : Zhang Yimou.
Scénario : Li Feng, Wang Bin et Zhang Yimou.
Production : William Kong, Zhang Yimou, Zhang Zhenyan et Zhang Weiping.
Musique : Shigeru Umebayashi.
Société de production : China Film Co-Production Corporation, Edko Films, Elite Group Enterprises, Xin Huamian Film et Zhang Yimou Studio.
Distributeur : Focus Features / Sony Pictures Classics.
Première mondiale : 19 mai 2004 (Cannes).
Date de sortie chinoise : 16 juillet 2004.
Date de sortie USA : 14 janvier 2005.
Date de sortie française : 17 novembre 2004.
Titre original : Shi mian mai fu.
Titre anglais : House of Flying Daggers.
Durée : 1h59.
Budget : 12 millions de dollars.
Box-office mondial : 92,8 millions de dollars.
Box-office USA : 11 millions de dollars.
Entrées françaises : 455 137 entrées.

Résumé.

En 859, le chef des Poignards Volants, un groupe de bandits, est assassiné. Le nouveau chef est inconnu et recherché par le Capitaine Leo et le lieutenant Jin. Ils soupçonnent Xiao Mei, une danseuse, d’être sa fille.

Casting.

Jin : Takeshi Kaneshiro (VF : Emmanuel Garijo).
Mei : Zhang Ziyi (VF : Audrey Atamaniuk).
Leo : Andy Lau (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Yee : Dandan Song (VF : Christiane Jean).

Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Zhang Ziyi a vécut deux mois avec une personne aveugle afin de se préparer pour son rôle.

image secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers

Le tournage s’est déroulé de septembre à décembre 2003 en Chine et Ukraine.

Notre critique de Le secret des poignards volants.

Romance et action, prenons part à cette aventure.

image secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers
image secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers

Si on ne peut pas nier que le scénario est plutôt bien écrit, on ne peut pas non plus dire qu’il soit transcendant. On est en réalité face à une histoire d’amour interdite et terriblement prévisible, interrompu par moment par des séquences de combats afin de remplir la case « film d’arts martiaux ». Pourtant avec cette simplicité, on aurait pu au moins espérer quelques thématiques bien travaillés sauf que ce n’est pas le cas. On reste constamment en surface. C’est dommage car le côté « Robin des bois » des brigands n’est pas du tout exploité, la manipulation par la duperie ne donne pas de tension non plus tout comme la traque par les soldats. Reste alors la romance qui n’est pas très passionnée. Le dernier acte du film se veut un peu plus brouillon en terme de compréhension en retournant pas mal de situations comme s’il fallait donner un second souffle au scénario qui commençait à patiner.

Ce même constat de sobriété est partagé avec le traitement des personnages. Au nombre de trois, aucun ne va avoir droit à un développement prononcé. Mei est une danseuse aveugle experte au combat qui cherche à retrouver les siens. Elle incarne une forme de grâce et de poésie et… c’est tout. C’est plus Jin qui a davantage de profondeur (tout est relatif) en se faisant passer pour ce qu’il n’est pas afin de trouver le repaire des brigands. Il va tomber amoureux de Mei et il se trouve ainsi coincé entre ses sentiments et son devoir. On aurait juste apprécié que ça soit encore plus mis en avant d’un point de vue psychologique. Quant à Leo, il n’a pas un réel intérêt dans le métrage.

image secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers
image secrets poignards volants Shi mian mai fu House Flying Daggers

On est loin du film d’action qui part dans tous les sens à coup de surenchères ridicules. On a dans ce film une mise en scène bien travaillée qui fait correctement le travail. Les combats sont très chorégraphiés (manquant de crédibilité) mais ça colle à l’approche artistique de la culture chinoise. À noter une dimension « fantastique » avec les objets défiant toutes les lois de la physique de même que la plupart des guerriers. Cependant, si ça passe sur l’humain, sur les objets ce sont des effets numériques un peu grossier qui cassent toute l’immersion. Petite plus-value sur les décors et les costumes qui sont beaux à voir, de même que le plaisir auditif avec la bande originale relaxante.

Le secret des poignards volants combine action et amour dans un cadre sympathique mais reste plutôt classique dans l’ensemble.

La note de Fabien


Réalisation : Zhang Yimou.Scénario : Li Feng, Wang Bin et Zhang Yimou.Production : William Kong, Zhang Yimou, Zhang Zhenyan et Zhang Weiping.Musique : Shigeru Umebayashi.Société de production : China Film Co-Production Corporation, Edko Films, Elite Group Enterprises, Xin Huamian Film et Zhang Yimou Studio.Distributeur :...Le secret des poignards volants.