Bolero.


affiche poster bolero

Réalisation : Anne Fontaine.
Scénario : Anne Fontaine, Claire Barré.
Production : Philippe Carcassonne, Julien Deris, David Gauquié et Jean-Louis Livi.
Musique : Maurice Ravel.
Société de production : Ciné@, Cinéfrance Studios, F Comme Film, SND Films, France 2 Cinéma et Artémis Productions.
Distributeur : SND Films.
Date de sortie USA : Inconnue.
Date de sortie française : 6 mars 2024.
Titre original : Bolero.
Durée : 2h00.
Budget : Inconnu.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Rubinstein engage le compositeur Maurice Ravel pour composer son prochain ballet. Il signe en 1928 le Boléro.

Casting.

Maurice Ravel : Raphaël Personnaz.
Misia Sert : Doria Tillier.
Ida Rubinstein : Jeanne Balibar.
Marguerite Long : Emmanuelle Devos.
Cipa : Vincent Perez.
Madame Revelot : Sophie Guillemin.
La mère de Ravel : Anne Alvaro.
Lalo : Alexandre Tharaud.

Achats.

À venir.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Bolero est un biopic sur la vie de Maurice Ravel.

Le tournage s’est déroulé en France de mars à mai 2023 en France.

image bolero

Notre critique de Bolero.

Musique universellement connue, découvrez la conception de cette mélodie a de quoi être intéressant.

image bolero
image bolero

Il est un peu compliqué de dire ce qu’on en pense à l’issue du film tant le scénario a du mal à trouver un peu sa voie. Déjà, pour un biopic, on va vraiment se consacrer sur une année de la vie de Ravel par rapport à ce Boléro. Ce qui semble logique vu que c’est le titre du film donc il va falloir que l’histoire arrive à être captivante sur une simple musique. L’exercice était délicat et il se veut au final correct mais pas de quoi sortir du lot. On a l’impression que le scénario cherche à meubler par moment en brodant des séquences pour tenir sur la durée. L’intrigue romantique reflète en partie l’aspect « charnel » du Boléro mais ce n’est pas assez marqué. C’est ça le défaut de l’écriture, c’est que tout manque de profondeur ou de message porteur. On suit simplement l’inspiration d’un compositeur et sa difficulté à concevoir ce qu’il a en tête. Peu de péripéties et surtout, un film dénué d’émotions et c’est bien dommage. Par moment, on a droit à des flash-backs du passé de Ravel mais ils se veulent inutiles pour la compréhension du scénario. Puis le dernier acte sur la vieillesse de Ravel est bien trop long et tourne trop en rond.

Au final, on va apprendre peu de choses sur la vie de Maurice Ravel et c’est un comble pour un film qualifié de biopic (même si ça reste sur une très courte durée). Il aime la musique, il aime composer, il s’inspire de son environnement, il aime une femme inaccessible mais ça s’arrête là. Son acteur est bon sans offrir une prestation percutante. Il faut dire que le personnage n’a pas de réelle personnalité. La femme dont il est amoureuse sert de confidente et de soutien, néanmoins, alors qu’on aurait pu se dire qu’elle fait office de muse, elle n’apporte pas grand chose dans le développement de l’histoire. Même constat pour la commanditaire du ballet qui a une vision différente de Ravel sur la mise en scène. Là où aurait pu naître un conflit, c’est trop vite expédié.

image bolero
image bolero

Si la réalisation se veut soignée, elle reste bien simple dans l’ensemble. Il n’y a de plans qui sont visuellement mémorables alors que le pouvoir de l’image et de la musique aurait pu être davantage prononcé. C’est un film sur l’art mais la mise en scène n’arrive pas à donner une esthétique prenante. De plus, pour un Boléro, la colorimétrie manque de chaleur et on reste trop dans des teintes grisâtres ou sombres. Si au moins la couleur arrivait vers la fin pour montrer l’illumination de la mélodie, il n’en est rien. Il y a aussi un souci de rythme avec pas mal de lenteurs et, comme pour l’histoire, le dernier acte plombe davantage. C’est sans doute l’élément de trop qui ne permet pas de finir sur une bonne note. En revanche, on apprécie le générique du début qui va nous présenter un panel de différentes reprises du Boléro. Cependant, on aurait davantage aimé le voir à la toute fin pour montrer l’héritage culture de Ravel dans le monde de la musique.

Boléro ne sera pas aussi mémorable et intemporel que sa musique. Un biopic tout juste correct qui aurait mérité une meilleure écriture de sa portée.

La note de Fabien


Réalisation : Anne Fontaine.Scénario : Anne Fontaine, Claire Barré.Production : Philippe Carcassonne, Julien Deris, David Gauquié et Jean-Louis Livi.Musique : Maurice Ravel.Société de production : Ciné@, Cinéfrance Studios, F Comme Film, SND Films, France 2 Cinéma et Artémis Productions.Distributeur : SND Films.Date de sortie USA...Bolero.