Fast and Furious.


affiche poster fast furious 2001

Réalisation : Rob Cohen.
Scénario : Gary Scott Thompson, David Ayer et Erik Bergquist.
Production : Neal H. Moritz.
Musique : BT.
Société de production : Universal Pictures, Original Film, Mediastream Film GmbH & Co. Productions KG et Ardustry Entertainment.
Distributeur : Universal Pictures.
Première mondiale : 18 juin 2001.
Date de sortie USA : 22 juin 2001.
Date de sortie française : 26 septembre 2001.
Titre original : The Fast and the Furious.
Durée : 1h47.
Budget : 38 millions de dollars.
Box-office mondial : 207,5 millions de dollars.
Box-office USA : 144,7 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 070 360 entrées.

Résumé.

Policier, Brian doit s’infiltrer dans le monde du rodéo urbain pour trouver des braqueurs de camions usant de voitures puissantes. Il intègre le groupe de Dom, le plus respecté du secteur.



Casting.

Dominic « Dom » Toretto : Vin Diesel (VF : Guillaume Orsat).
Brian O’Conner : Paul Walker (VF : Guillaume Lebon).
Leticia « Letty » Ortiz : Michelle Rodriguez (VF : Olivia Dalric).
Mia Toretto : Jordana Brewster (VF : Annie Milon).
Vince : Matt Schulze (VF : Bruno Dubernat).
Jesse : Chad Lindberg (VF : Mathias Kozlowski).
Leon : Johnny Strong (VF : Sylvain Lemarié).
Johnny Tran : Rick Yune (VF : Olivier Jankovic).
Sergent Tanner : Ted Levine (VF : Thierry Murzeau).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le film a eu différents titres de travail : Racer X, Redline et Race Wars.

Timothy Olyphant et Colin Farrell ont été envisagés pour le rôle de Dominic Toretto ; Mark Wahlberg, Eminem et Christian Bale pour celui de Brian O’Conner ; Eliza Dushku, Natalie Portman, Sarah Michelle Gellar, Kirsten Dunst, Bijou Phillips et Jessica Biel pour celui de Mia Toretto.

image fast furious 2001

Michelle Rodriguez et Jordana Brewster n’avaient pas leur permis de conduire pour ce film.

Le tournage s’est déroulé du 31 juillet et 21 octobre 2000 en Californie.

Notre critique de Fast and Furious.

Grosses voitures, tuning, rodéo… ça ne semble pas indiquer un film de très haut niveau.

image fast furious 2001
image fast furious 2001

Effectivement, le scénario n’est pas des plus brillants mais il a le mérite d’être quand même crédible. L’infiltration occupe une bonne place du film car il faut trouver qui sont les vrais responsables. Seulement voilà, l’écriture n’est pas des plus optimales et malgré les fausses pistes, on savait très rapidement vers qui fallait se tourner. Il n’y a donc aucun effets de surprise tout au long du métrage et c’est même trop prévisible. Même l’histoire romantique est clichée à souhait et n’apporte pas grand chose réellement au fil conducteur. En fait, chaque tentative de donner quelque chose de plus « profond » (façon de parler) manque de conviction et rate totalement l’apport d’émotions. Quant au rodéo urbain, on y trouve tous les ingrédients exagérés : filles légèrement vêtues, grosses voitures survitaminées, ego démesuré, le cliché du mâle viril… Cela ne fera pas taire les détracteurs tandis que les connaisseurs seront sans doute blasés de voir leur milieu représenté ainsi. Par chance, on évite quand même le film de gros bourrin.



En tête d’affiche, Brian est l’agent infiltré. C’est juste dommage que son parcours ne soit pas plus développé car il est jeune mais semble déjà aguerri dans le milieu de l’automobile sportive. Paul Walker l’incarne efficacement et on voit bien le personnage qui reste professionnel au début avant de comprendre de plus en plus ce milieu et de se lier d’amitié envers ceux qu’il doit arrêter. Mais on ne tombe pas dans le retournement de veste intégral et ça rend le personnage plus intéressant. Dom (interprété par Vin Diesel qui ne joue pas vraiment…) est trop un cliché ambulant du gros bras, du gars respecté mais qui est trop sûr de lui et qui met en avant sa « famille » mais ça manque de crédibilité. Même son passé, histoire de le rendre plus faillible, ne parvient pas à relever le niveau pour expliquer comment il est devenu ainsi.

image fast furious 2001
image fast furious 2001

Dans les rôles secondaires, il n’y a pas grand monde de vraiment développé à l’exception de Mia, la sœur de Dom. C’est celle qui a le plus la tête sur les épaules et qui ne valide pas tout ce que fait son frangin mais elle l’accepte car elle l’aime. Elle aime aussi Brian mais ça c’est pour cocher la case de l’intrigue amoureuse. Vince est le monsieur « je frappe d’abord et je ne sais pas discuter », rien d’intéressant. Enfin, Letty est la copine de Dom. Son actrice Michelle Rodriguez surjoue trop pour faire la « mauvaise fille » et ne sert pas du tout au film.

Vu qu’on est dans le film d’action, la réalisation veut en mettre plein la vue. Il y a parfois de bonnes idées mais mal gérées, comme la traversée de la caméra dans les conduites du moteur (avec des effets visuels discutables mais passables) ou la caméra entrant et sortant des véhicules en pleine vitesse. Sauf que ça reste peu utilisé et le reste se veut bien plus simpliste. On ne peut même pas dire que les voitures soient vraiment mises en évidence vu qu’on ne les voit pas tant que ça (un comble pour un film sur les voitures). La bande originale use aussi du genre qui va bien mais on aurait apprécié d’avantage d’audace sur la bande originale.

Fast and Furious est correct mais ne révolutionnera pas les films sur l’automobile.

La note de Fabien


Réalisation : Rob Cohen.Scénario : Gary Scott Thompson, David Ayer et Erik Bergquist.Production : Neal H. Moritz.Musique : BT.Société de production : Universal Pictures, Original Film, Mediastream Film GmbH & Co. Productions KG et Ardustry Entertainment.Distributeur : Universal Pictures.Première mondiale : 18 juin 2001.Date de...Fast and Furious.