Following, le suiveur.


affiche poster following suiveur

Réalisation : Christopher Nolan.
Scénario : Christopher Nolan.
Production : Christopher Nolan, Jeremy Theobald et Emma Thomas.
Musique : David Julyan.
Société de production : Next Wave Films et Syncopy.
Distributeur : Zeitgeist Films.
Sortie anglaise : 12 septembre 1998.
Date de sortie USA : Inconnu.
Date de sortie française : 1er décembre 1999.
Titre original : Following.
Durée : 1h10.
Budget : 6000 dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : 48 480 dollars.
Entrées françaises : 10 370 entrées.

Résumé.

Bill a pour obsession de suivre les gens dans la rue. Il se fait remarquer par Cobb, un cambrioleur qui va l’attirer dans son milieu pour entrer dans l’intimité des gens.



Casting.

Bill : Jeremy Theobald (VF : Inconnue).
Cobb : Alex Haw (VF : Inconnue).
La Blonde : Lucy Russell (VF : Inconnue).
Le policier : John Nolan (VF : Inconnue).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le tournage s’est déroulé en Angleterre uniquement les samedis en raison de l’emploi du temps des acteurs.

image following suiveur

Notre critique de Following, le suiveur.

Petit film à petit budget mais précurseur du futur.

image following suiveur
image following suiveur

Que ressent-on lorsqu’on découvre qu’on a été cambriolé ? Une simple question qui va être un fil conducteur du métrage tant tout tourne autour du vol, de l’intrusion dans l’intimité des gens, de découvrir leur vie privée… Il y a quelque chose de fascinant mais aussi de malsain. En effet, le scénario ne va jamais apporter de touche joyeuse et on s’enfonce doucement dans une spirale affolante et on se demande bien comment tout va se finir. Globalement, il y a quand même un effet d’ennui car on n’a pas l’impression d’avancer véritablement et le véritable salut provient de la conclusion qui va tout chambouler et nous faire comprendre qu’on se fait manipuler depuis le début. C’est en fait la fin qui va relever fortement le niveau mais on aurait préféré avoir un impact plus fort tout au long de l’intrigue.



Juste trois personnages vont tenir le film sur les épaules. On commence avec Bill qui a une drôle de manie de suivre les gens juste par curiosité (sans idées glauques). Quand il se fait prendre sur le fait, il découvre ce que le cambriolage peut provoquer au fond de soi et il se prend au jeu d’en savoir plus sur les gens en fouillant leurs effets personnels. Il va finir par tomber amoureux de quelqu’un qu’il suivait et petit à petit il devient bon dans le domaine jusqu’à aider sa nouvelle compagne. Cette dernière a pour un ex un truand et elle est le témoin d’un meurtre. Elle voit en Bill un moyen de s’échapper de son passé. Enfin, on a Cobb, le cambrioleur expert, très distingué qui va prendre Bill sous son aile pour le former à être aussi bon que lui. Il a un certain charisme et un talent oratoire indéniable.

image following suiveur
image following suiveur

Premier constat qui saute aux yeux : le tournage en noir et blanc. L’utilité ? Aucune. Dommage car cela aurait pu avoir une réelle justification artistique. C’est plus la réalisation en elle-même qui va permettre de découvrir un réalisateur : Christopher Nolan. Au lieu de suivre l’histoire de manière linéaire, on va alterner sur plusieurs temporalités. Si l’idée peut être bonne, ici elle a du mal à avoir un intérêt quelconque. Au contraire, on est plutôt embrouillé, même si dans un sens, ça reflète le fond du scénario de nous duper. On félicite cependant la qualité générale avec un budget aussi faible.

Following, le suiveur pose les bases de l’avenir d’un réalisateur même si le film ne parvient pas à être suffisamment mémorable.

La note de Fabien


Réalisation : Christopher Nolan.Scénario : Christopher Nolan.Production : Christopher Nolan, Jeremy Theobald et Emma Thomas.Musique : David Julyan.Société de production : Next Wave Films et Syncopy.Distributeur : Zeitgeist Films.Sortie anglaise : 12 septembre 1998.Date de sortie USA : Inconnu.Date de sortie française : 1er décembre...Following, le suiveur.