Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci.


affiche poster leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor

Réalisation : Jim Capobianco et Pierre-Luc Granjon.
Scénario : Jim Capobianco.
Production : Jim Capobianco, Robert Rippberger, Ellen Byrne, Vincent Mc Carthy et Ilan Urroz.
Musique : Alex Mandel.
Société de production : Leo and King, Aerial Contrivance Workshop, Align, Carte Blanche, Curiosity Rights, Curiosity Studio, Foliascope, Former Prodigy Media, Gaia Entertainment, Leveller Media, Moo Studios, SIE Films, Slated et Tip-Top Productions.
Distributeur : Blue Fox Entertainment et KMBO.
Première mondiale : 15 septembre 2023 (Annecy).
Date de sortie USA : 15 septembre 2023.
Date de sortie française : 31 janvier 2024.
Titre original : The Inventor.
Durée : 1h32.
Budget : 10 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Léonard de Vinci, artiste et inventeur italien, se rend à la cour de France pour mettre au point ses nouvelles idées créatrices.

Casting.

Léonard de Vinci : Stephen Fry (VF : André Dussollier).
Louise de Savoie : Marion Cotillard (VF : Marion Cotillard).
Marguerite de Navarre : Daisy Ridley (VF : Juliette Armanet).
Pape Léon X : Matt Berry (VF : Inconnue).
Cardinal d’Aragon : Jim Capobianco (VF : Inconnue).
Il Boccador / Roi Charles d’Espagne : Max Baumgarten (VF : Inconnue).
Page : Ben Stranahan (VF : Inconnue).
Francesco Melzi : Angelino Sandri (VF : Inconnue).
Roi Henry VIII : Daniel Swan (VF : Inconnue).
François Ier de France : Gauthier Battoue (VF : Gauthier Battoue).

Achats.

À venir.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci s’inspire librement de l’artiste Leonard de Vinci.

image leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor

Le projet débute en 2018.

Notre critique de Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci.

Génie d’un ancien temps et visionnaire hors pair, avoir un film d’animation sur De Vinci a de quoi ravir.

image leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor
image leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor

Si on est dans l’ensemble satisfait car on passe un bon moment, on en ressort aussi un peu mitigé. Tout d’abord, bien que ce soit un film d’animation gentillet en apparence, nous ne le conseillerons pas pour un très jeune public. En effet, le scénario s’ancre assez dans l’Histoire avec la religion et la place de l’Église, la royauté française… sans compter un vocabulaire parfois élevé (dont les petits enfants ne comprendront pas tout). On est presque dans un cours d’Histoire. Le film ne propose pas non plus une certaine « magie », s’orientant souvent sur le sérieux malgré de bons thèmes abordés qui s’adresseront plus aux adultes. Que ce soit le respect de la nature, la quête de la compréhension de l’âme humaine, le fonctionnement du corps humain et même du cosmos, on parcourt ainsi les domaines de recherche de De Vinci. Le scénario manque ainsi de péripéties tant on reste sur un concept simple de la création d’une cité idéale.

Leonard De Vinci est bien à l’image qu’on a de lui : créatif, génie incompris, ingénieur, artiste, curieux de tout. Une personnalité fascinante mais qui l’isole aussi dans un sens car il est tourné vers l’avenir, là où les autres se contentent de l’instant présent. De ce fait, les « antagonistes » sont tout son contraire. Le Roi et la Reine sont égocentriques, autoritaires et ne pensent qu’à la gloire et à leur image au lieu de la population. Ce qui n’est pas le cas de la princesse Marguerite qui a une autre vision du monde et qui rejoint celle de De Vinci pour le bien commun. On s’attache à chacun même si bien sûr c’est Leonard qui est le plus captivant, étant pris avec ses démons intérieurs de questions sans réponses qui l’obsèdent.

image leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor
image leo fabuleuse histoire leonard de vinci inventor

À l’heure de l’image de synthèse, on est heureux de retrouver le stop-motion pour du cinéma d’animation. Le rendu est excellent tant on n’a pas l’impression de voir des « marionnettes ». Tout est assez fluide et vraiment vivant. On apprécie même cette petite touche « humaine » quand on observe attentivement certains costumes où on voit qu’un doigt d’animateur a pressé la marionnette. Le travail sur les décors est correct mais ils manquent un peu de détails pour être plus immersifs. Le design des personnages est d’ailleurs très amusant mais on met un petit bémol sur la bouche de Leonard qui n’apparait que quand il parle avant de retourner se cacher dans sa barbe. Il aurait sans doute été mieux de juste faire remuer sa barbe. En plus du stop-motion, nous avons droit à des séquences en dessins traditionnels, nous plongeant ainsi dans l’esprit de l’artiste. On aime aussi les petites références à ses œuvres à travers des dessins aperçus ici et là. Côté sonore, la bande originale est bien trop discrète et il est dommage d’avoir créé des chansons qui ne sont pas très fameuses et assez inutiles.

Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci est plutôt intéressant même si plutôt destiné à un public pas si enfantin.

La note de Fabien


Réalisation : Jim Capobianco et Pierre-Luc Granjon.Scénario : Jim Capobianco.Production : Jim Capobianco, Robert Rippberger, Ellen Byrne, Vincent Mc Carthy et Ilan Urroz.Musique : Alex Mandel.Société de production : Leo and King, Aerial Contrivance Workshop, Align, Carte Blanche, Curiosity Rights, Curiosity Studio, Foliascope, Former Prodigy...Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci.