L’exorciste.

La note de Fabien

affiche poster exorciste

Réalisation : William Friedkin.
Scénario : William Peter Blatty.
Production : William Peter Blatty, Noel Marshall et David Salven.
Musique : Jack Nitzsche.
Société de production : Warner Bros. et Hoya Productions.
Distributeur : Warner Bros..
Date de sortie USA : 26 décembre 1973.
Date de sortie française : 11 septembre 1974.
Titre original : The exorcist.
Durée : 2h12.
Budget : 11 millions de dollars.
Box-office mondial : 441,3 millions de dollars.
Box-office USA : 233 millions de dollars.
Entrées françaises : 5 397 450 entrées.

Résumé.

Chris McNeil s’installe à Washington pour tourner un film. Elle constate un changement de comportement chez sa fille Regan, âgée de 12 ans. Elle demande l’aide de deux prêtres pour lutter contre une force démoniaque.

Casting.

Regan Theresa MacNeil : Linda Blair (VF : Séverine Morisot / Noémie Orphelin (2001)).
Chris MacNeil : Ellen Burstyn (VF : Nadine Alari / Nathalie Régnier (2001)).
Père Damien Karras : Jason Miller (VF : Denis Manuel / Gabriel Le Doze (2001)).
Père Lankester Merrin : Max von Sydow (VF : Louis Arbessier / Marc Cassot (2001)).
William « Bill » Kinderman : Lee J. Cobb (VF : André Valmy / Jean Lescot (2001)).
Sharon Spencer : Kitty Winn (VF : Béatrice Delfe).
Burke Dennings : Jack MacGowran (VF : Jacques Thébault / Pierre Laurent (2001)).
Pazuzu : Mercedes McCambridge (VF : Micheline Bona / Perrette Pradier (2001)).
Père Joseph Dyer : William O’Malley (VF : Pierre Trabaud / Patrice Baudrier (2001)).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

L’exorciste est l’adaptation du roman du même nom de William Peter Blatty publié en 1971.

Le film a eu droit à une nouvelle sortie en 2000 avec une version étendue.

Laura Dern, Kim Basinger et Eve Plumb ont auditionné pour le rôle de Regan MacNeil ; Audrey Hepburn, Jane Fonda et Anne Bancroft pour celui de Chris MacNeil ; Marlon Brando, Al Pacino et Jack Nicholson ont été envisagé pour le rôle du Père Karras.

Les studios voulaient Stanley Kubrick à la réalisation.

Le maquillage de Linda Blair nécessitait deux à trois heures de maquillage par jour.

Lorsque Regan se met à vomir sur le prêtre, il était prévu que ce soit sur son ventre. Le tube était mal réglé et cela a atterri sur son visage. La réaction de l’acteur est authentique. Ce même vomi était en réalité une soupe de pois.

image exorciste

Suite à des réactions virulentes de fanatiques religieux, Linda Blair (Regan) a été protégé par des gardes du corps quelques mois après la sortie du film.

Le réalisateur tirait des coups de feu en plein tournage pour faire sursauter les acteurs.

La plupart des réactions des acteurs sont authentiques tant ils ne savaient pas trop ce qui allait se produire.

La scène où Regan descend les escaliers en mode araignée a été interprétée par la contorsionniste Ann Miles qui était suspendue à des câbles.

Lorsque la chambre est plongée dans le froid, plusieurs climatiseurs étaient présents pour abaisser les températures en dessous de zéro degré.

image exorciste

Ellen Burstyn (Chris MacNeil) a été blessée lorsqu’elle est projetée contre le mur, le harnais l’ayant tiré trop brutalement. Elle a eu des dommages à la colonne vertébrale ainsi qu’une fracture du coccyx.

Mercedes McCambridge prête sa voix pour celle du démon tandis que Eileen Dietz double les cascades de Linda Blair. Ainsi, trois actrices ont participé au personnage de Reagan et du démon.

Le tournage s’est déroulé d’août 1972 à juin 1973 à New York et en Irak.

Notre critique de L’exorciste.

Film culte du cinéma d’horreur, voyons ce qui est considéré comme le plus « effrayant de tous les temps ».

image exorciste
image exorciste

Peut-être qu’à l’époque c’était le plus effrayant mais avec un œil actuel et un genre très fourni, ce n’est plus vraiment le cas. En revanche, le scénario est très bien écrit et se veut évolutif. Si la séquence d’ouverture en Irak est totalement inutile à l’intrigue, il faut quand même un long moment pour poser toutes les bases. Néanmoins, une fois installée, tout va s’accélérer lorsque les premières manifestations démoniaques font leurs apparitions. On débute avec une hypothèse médicale avec la psychiatrie avant de s’orienter petit à petit sur les forces occultes jusqu’à l’exorcisme final. Le vrai atout de l’histoire, c’est que tout est parfaitement dosé. En effet, on n’a pas de surenchère où tout va se mettre à partir en vrille. C’est mesuré et justement, c’est ce qui donne une bonne qualité au métrage. On apprécie aussi une sorte de confrontation entre science et religion sans tomber dans un parti pris. Enfin, côté épouvante, c’est sobre et ce n’est pas un mal. Cependant, pas de quoi sursauter à chaque instant au point de traumatiser les plus sensibles.

S’il y a bien une chose à retenir, c’est l’actrice Linda Blair. Elle est magistrale car pour son âge, elle livre une prestation hors norme qui la rend clairement diabolique. Regan est présentée comme une fille douce et sage mais petit à petit elle va plonger dans un autre état jusqu’à être pleinement possédée. On découvre un autre personnage plus fort, plus violent, avec des propos insultants et un franc-parler. Il est juste dommage qu’on n’en sache pas un peu plus sur le démon en question. Sa mère est forcément inquiète, angoissant pour sa fille tout en voulant la protéger. Elle erre en milieu inconnu et elle est désemparée. Elle va donc recevoir l’aide du Père Karras. Il est intéressant car c’est à la fois un prêtre et un psychiatre. Il va être coincé entre ses croyances et ses connaissances car justement il doutait de sa foi. L’homme est à la fois rationnel et pieu face à quelque chose qui le dépasse. Quant au second prêtre, il a une forte expérience mais curieusement il est à peine développé et son passif présenté en séquence d’ouverture ne l’étoffe pas davantage.

image exorciste
image exorciste

Forcément, un tel film mérite une ambiance et le réalisateur y parvient. Les teintes grisâtres contribuent à donner un sentiment pesant et désespérant. Il est surprenant de voir que le rythme se veut très lent, tout est calme du début à la fin et ça participe à une certaine froideur. De plus, une bonne partie du film se déroule dans une chambre d’enfant. Cette dernière va être le lieu de différents phénomènes entre objets qui volent, lit qui tremble, température glaciale… Bien mieux que ce qu’on peut avoir de nos jours dans le cinéma d’horreur qui veut en mettre plein les yeux. Du côté des yeux justement, les effets spéciaux sont efficaces où on sent que tout est réel, donnant une meilleure immersion. On apprécie particulièrement le maquillage de Regan qui fait peur à voir. Quant à la bande originale, elle se veut trop discrète et le thème principal, devenu célèbre, n’est pas utilisé à bon escient avec l’image.

L’exorciste a de très bons atouts qui donne un film d’épouvante de qualité mais qui ne fait finalement pas si peur que ça malgré l’impressionnante Linda Blair.

La note de Fabien




Réalisation : William Friedkin.Scénario : William Peter Blatty.Production : William Peter Blatty, Noel Marshall et David Salven.Musique : Jack Nitzsche.Société de production : Warner Bros. et Hoya Productions.Distributeur : Warner Bros..Date de sortie USA : 26 décembre 1973.Date de sortie française : 11 septembre 1974.Titre...L'exorciste.