Ocean’s Eleven.

La note de Fabien

affiche poster ocean's eleven

Réalisation : Steven Soderbergh.
Scénario : Ted Griffin.
Production : Jerry Weintraub.
Musique : David Holmes.
Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, NPV Entertainment, Jerry Weintraub Productions, Section Eight et WV Films II.
Distributeur : Warner Bros..
Date de sortie USA : 7 décembre 2001.
Date de sortie française : 6 février 2002.
Titre original : Ocean’s Eleven.
Durée : 1h56.
Budget : 85 millions de dollars.
Box-office mondial : 450,7 millions de dollars.
Box-office USA : 183,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 4 658 537 entrées.

Résumé.

Danny Ocean sort de prison et a déjà un objectif en tête : braquer trois casinos de Las Vegas. Avec son ami Rusty, ils vont monter une équipe pour un butin de 160 millions de dollars.

Casting.

Daniel « Danny » Ocean : George Clooney (VF : Samuel Labarthe).
Robert « Rusty » Ryan : Brad Pitt (VF : Jean-Pierre Michaël).
Linus Caldwell : Matt Damon (VF : Damien Boisseau).
Tess Ocean : Julia Roberts (VF : Céline Monsarrat).
Terry Benedict : Andy García (VF : Bernard Gabay).
Basher Tarr : Don Cheadle (VF : Lucien Jean-Baptiste).
Frank Catton : Bernie Mac (VF : Tola Koukoui).
Virgil Malloy : Casey Affleck (VF : Carol Styczen).
Turk Malloy : Scott Caan (VF : Lionel Melet ).
Livingston Dell : Eddie Jemison (VF : Philippe Siboulet).
Yen : Shaobo Qin.
Saul Bloom : Carl Reiner (VF : Jacques Richard).
Reuben Tishkoff : Elliott Gould (VF : Bernard Tiphaine ).
Bulldog « Bruiser » : Scott L. Schwartz (VF : Gilles Morvan).
Frank Walsh : Michael Delano : (VF : Pierre Dourlens).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Ocean’s Eleven est le remake du film L’inconnu de Las Vegas de 1960.

Le réalisateur Steven Soderbergh souhaitait à l’origine tourner le film en noir et blanc mais les studios Warner Bros ont refusé sauf s’il réduisait le budget du film.

Bruce Willis a été envisagé pour le rôle de Danny Ocean ; Mark Wahlberg et Johnny Depp pour celui de Linus ; Luke Wilson et son frère Owen Wilson pour le rôle des frères Virgil et Turk ; Ewan McGregor pour celui de Basher ; Warren Beatty, Michael Douglas et Ralph Fiennes pour celui de Terry Benedict.

image ocean's eleven

Le casino Bellagio a vraiment servi de lieu de tournage.

Shaobo Qin disposait d’un traducteur durant le tournage, ne parlant pas correctement l’anglais. Il est réellement un acrobate de profession. Il obtint le rôle après que la production l’ait vu dans un numéro. C’est sa première apparition au cinéma.

Le tournage s’est déroulé du 11 février au 7 juin 2001 au Nevada, Californie, New Jersey et Illinois.

Notre critique de Ocean’s Eleven.

Un film de braquages, c’est souvent quelque chose de prenant si le scénario parvient à captiver pleinement.

image ocean's eleven
image ocean's eleven

On peut donc dire aisément que ce métrage remplit tous les codes d’une très bonne manière. La structure est classique vu qu’on débute par les retrouvailles, l’idée du casse, le recrutement de l’équipe, l’entraînement puis le fameux braquage élaboré. On ne s’ennuie pas tout du long tant tout est bien maîtrisé pour ne pas s’éparpiller dans différentes intrigues inutiles. Même l’intrigue parallèle avec l’ex d’Ocean est intéressante car ça peut jouer sur la réussite ou non du coup qu’ils veulent faire. On notera aussi une bonne dose d’humour durant l’intégralité du film sans jamais tomber dans du bête et méchant. C’est subtil, bien dosé et ça contribue à le démarquer des autres films du genre. Cela donne un film plutôt familial et on salue l’ingéniosité globale car bien évidemment, le braquage du casino vaut clairement le détour avec son lot de péripéties et de retournements de situations. On a aussi droit à de bons dialogues amusants mais on regrettera juste un manque d’émotions surtout sur ce qui entoure la romance du métrage.

L’inconvénient d’avoir un film avec de nombreux personnages est qu’il faut réussir à tous les développer correctement, surtout quand en plus on a droit à un casting assez renommé dont de grosses têtes d’affiches. Le pari est relevé efficacement et chacun a son heure de gloire avec globalement une bonne construction même si bien évidemment, certains rôles ont plus les projecteurs. Danny, forcément, est la tête pensante, se voulant calme, méthodique, amusant et qui a plusieurs idées derrière la tête. On s’attache rapidement à lui et le charisme de George Clooney y contribue beaucoup. Rusty est son ami le plus loyal. Toujours en train de manger quelque chose, il improvise rapidement et se veut tout aussi décontracté que Danny. Ils forment un binôme excellent. Puis il y a Linus, le « jeune » de la bande, pickpocket mais qui est dans l’ombre de la réputation de son père, voulant l’égaler pour se faire une place. Il est plus introverti, maladroite parfois dans sa façon d’être. Enfin, l’autre grand rôle est Tess, l’ex de Danny. Distinguée, ne voulant plus de contact avec lui, elle est en couple avec le propriétaire du casino qui va être le lieu du casse. Elle comprend que quelque chose se trame et pourtant elle se tait, comme si un respect existait finalement encore entre eux et qu’elle donne juste une image de désintéressée.

image ocean's eleven
image ocean's eleven

Les autres membres du groupe ont tous une personnalité assez distincte et permettra d’être le favori de chacun. Entre le nerveux, les comiques, le spécialiste des explosifs, l’acrobate contorsionniste, le mécène, l’as de la technologie, le croupier corrompu, l’ancien expérimenté… On a ainsi différentes facettes de ce que peut être un ensemble de braqueurs complémentaires. Chacun va participer pleinement à la tâche de différentes façons dont certaines qui surprendront. Enfin, le dernier nom est celui de Terry, le gérant du casino. Il est hautain, froid avec les autres, hypocrites et surtout ne pense qu’à l’argent et à la gloire. Il est méprisable et finalement on se dit que c’est une bonne chose qu’il soit la victime.

Si elle n’a rien d’exceptionnelle, la réalisation se veut efficace et ne permet pas de s’ennuyer devant la durée du film. La petite touche d’originalité dans certains flash-back avec un style visuel saccadé. Le fait d’être au cœur de Las Vegas permet de profiter des lieux mais surtout de son casino, pièce maîtresse de l’intrigue. Le design est plutôt luxueux mais sobre, donnant une atmosphère chaleureuse. Quant à la bande originale, elle dispose de quelques musiques donnant une petite touche de tension ou de fantaisie selon la séquence proposée ainsi que de chansons célèbres qui collent bien au cadre.

image ocean's eleven
image ocean's eleven

Ocean’s Eleven est un excellent film de braquages qui se démarque par sa légèreté et son grand casting.

La note de Fabien




Réalisation : Steven Soderbergh.Scénario : Ted Griffin.Production : Jerry Weintraub.Musique : David Holmes.Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, NPV Entertainment, Jerry Weintraub Productions, Section Eight et WV Films II.Distributeur : Warner Bros..Date de sortie USA : 7 décembre 2001.Date de sortie française...Ocean's Eleven.