Bons baisers de Russie.


affiche poster bons baisers russie from russia love

Réalisation : Terence Young.
Scénario : Richard Maibaum.
Production : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli.
Musique : John Barry.
Société de production : Eon Productions.
Distributeur : United Artists.
Première mondiale : 10 octobre 1963 (Londres).
Date de sortie anglaise : 11 octobre 1963.
Date de sortie USA : 27 mai 1964.
Date de sortie française : 30 juillet 1964.
Titre original : From Russia with Love.
Durée : 1h55.
Budget : 2,5 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : 24,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 5 623 391 entrées.

Résumé.

Le SPECTRE convoite un appareil technologique tout comme les services secrets britanniques. James Bond doit la récupérer et va s’associer à Tania.

Casting.

James Bond : Sean Connery (VF : Jean-Pierre Duclos).
Tatiana « Tania » Romanova : Daniela Bianchi (Barbara Jefford (voix)) (VF : Nathalie Nerval).
Ali Kerim Bey : Pedro Armendáriz (VF : André Valmy).
Rosa Klebb : Lotte Lenya (VF : Lita Recio).
Donald « Red » Grant : Robert Shaw (VF : Roger Rudel).
M : Bernard Lee (VF : Serge Nadaud).
Sylvia Trench : Eunice Gayson (Nikki van der Zyl (voix)) (VF : Nicole Favart).
Morzeny : Walter Gotell (VF : Henry Djanik).
Vavra : Francis De Wolff (VF : Inconnue).
Miss Moneypenny : Lois Maxwell (VF : Paule Emanuele).
Ernst Stavro Blofeld : Anthony Dawson (Eric Pohlmann (voix)) (VF : Pierre Collet).
Vida : Aliza Gur (VF : Inconnue).
Zora : Martine Beswick (VF : Inconnue).
Tov Kronsteen : Vladek Sheybal (VF : Howard Vernon).

Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Bons baisers de Russie est l’adaptation du roman du même nom de Ian Fleming publié en 1957.

C’est le 2e épisode de la saga James Bond et le 2e de l’ère Connery.

La scène du combat entre Bond et Grand dans l’Orient Express a nécessité trois semaines de tournage.

image bons baisers russie from russia love

Pedro Armendáriz avait un cancer en phase terminale. Le calendrier de tournage fut adapté afin qu’il puisse tourner toutes ses scènes.

Le tournage s’est déroulé du 1 avril au 23 août 1963 en Turquie, Angleterre et Écosse.

Notre critique de Bons baisers de Russie.

Nouvelle mission pour 007, en espérant en prendre plein les yeux.

image bons baisers russie from russia love
image bons baisers russie from russia love

En prenant du recul, le scénario donne un résultat mitigé. Côté positif, c’est le fait que c’est un ensemble de manipulation à travers un plan tordu et de ce point de vue là, c’est plutôt bon car les pièces du puzzle s’imbriquent vers la fin. Néanmoins, cela ne va pas gommer le principal défaut de l’écriture : c’est peu palpitant. L’ennui est là tout du long à cause d’une absence de rebondissements, que tout est plat, sans aucun enjeux et on ne ressent aucune tension. Pour un film d’espionnage c’est plutôt décevant. Il y a pourtant l’organisation SPECTRE derrière tout ça mais ce n’est pas suffisamment exploité alors que tout sembler indiquer que ça va devenir le principal adverse de Bond dans cette saga naissante. On a également droit à la vraie/fausse relation amoureuse très caricaturale dans son cheminement.

James n’a pas bougé depuis le premier métrage. Intelligent, combattif, expert au combat… On a toujours un peu de mal à le trouver convaincant comme espion tant il a une élégance qui lui est propre à contrecourant de sa profession. Même quand il tire au pistolet, c’est trop théâtral. Tania, l’agente pseudo infiltrée bien malgré elle, joue trop de ses charmes pour séduire (très facilement) James ou bien se veut la demoiselle apeurée. Pas grand chose à dire sur les autres avec un méchant tous dans les bras et pas grand chose dans la tête. Quant à Blofeld, il reste l’homme mystère avec son chat mais pas de quoi encore effrayer.

image bons baisers russie from russia love
image bons baisers russie from russia love

La réalisation se veut très poussive, n’arrivant pas à nous réveiller davantage du scénario peu reluisant. Il n’y a pas de séquences d’actions suffisamment marquantes. Le souci vient surtout qu’on sent que les ambitions étaient trop grandes pour le budget réduit. Le tournage en studio se fait souvent sentir sans compter qu’on reste constamment en plan rapproché et les séquences nocturnes trop fréquentes. Maintenant que le thème musical principal est trouvé, il est malheureusement mis à toutes les sauces dans le film jusque dans des séquences sans intérêt (comme Bond rentrant dans une chambre…).

Bons baisers de Russie est un peu un baiser perdu tant le film n’a rien de bien exceptionnel.

La note de Fabien


Réalisation : Terence Young.Scénario : Richard Maibaum.Production : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli.Musique : John Barry.Société de production : Eon Productions.Distributeur : United Artists.Première mondiale : 10 octobre 1963 (Londres).Date de sortie anglaise : 11 octobre 1963.Date de sortie USA : 27 mai 1964.Date...Bons baisers de Russie.