Goldfinger.


affiche poster goldfinger

Réalisation : Guy Hamilton.
Scénario : Richard Maibaum et Paul Dehn.
Production : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli.
Musique : John Barry.
Société de production : Eon Productions.
Distributeur : United Artists.
Première mondiale : 17 septembre 1964 (Londres).
Date de sortie anglaise : 18 septembre 1964.
Date de sortie USA : 9 janvier 1965.
Date de sortie française : 18 février 1965.
Titre original : Goldfinger.
Durée : 1h50.
Budget : 3 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : 51 millions de dollars.
Entrées françaises : 6 675 099 entrées.

Résumé.

James Bond a pour mission d’enquêter sur Goldfinger, un magnat de l’or. Ce dernier chercher à s’accaparer la réserve d’or de Fort Knox.

Casting.

James Bond : Sean Connery (VF : Jean-Pierre Duclos).
Pussy Galore : Honor Blackman (VF : Paule Emanuele).
Auric Goldfinger : Gert Fröbe (Michael Collins (voix) (VF : Duncan Elliott).
Jill Masterson : Shirley Eaton (Nikki van der Zyl (voix) (VF : Nelly Vignon).
Tilly Masterson : Tania Mallet (VF : Nadine Alari).
Oddjob : Harold Sakata (VF : Inconnue).
M : Bernard Lee (VF : Serge Nadaud).
Monsieur Solo : Martin Benson (VF : Henry Djanik).
Felix Leiter : Cec Linder (VF : André Valmy).
Miss Moneypenny : Lois Maxwell (VF : Paule Emanuele).
Q : Desmond Llewelyn (VF : Georges Hubert).

Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Goldfinger est l’adaptation du roman du même nom de Ian Flemming publié en 1959.

C’est le 3e épisode de la saga James Bond et le 3e de l’ère Connery.

Shirley Eaton a passé deux heures de maquillage afin d’être repeinte en or.

image goldfinger

Lors de sa sortie, le film fut le plus rentable et rentra dans le Livre des Records.

Le tournage s’est déroulé du 20 janvier au 21 juillet 1964 en Angleterre, Suisse et Kentucky.

Notre critique de Goldfinger.

Mission dorée pour James Bond, originalité en vue ?

image goldfinger
image goldfinger

Et bien oui. Pas de gros conquérant du monde ou de va-t-en guerre. Ici, nous sommes plus dans le conflit économique avec Fort Knox comme objectif. Cela permet d’apporter de la nouveauté dans le domaine de l’espionnage de 007 montrant ainsi que les dangers peuvent venir de tous les niveaux. Si le scénario est assez bien écrit, on ne peut pas non plus dire qu’il soit pleinement captivant. Tout reste au final assez plat. À part une course poursuite en voitures et une fusillade à la fin, on ne voit rien d’autres qui correspondent à un univers d’espionnage. Ici, il y a beaucoup de dialogues, aucune surprise et le fait que James parle constamment avec l’antagoniste ne donne pas de tension. Ce n’est donc pas l’histoire qui restera pleinement dans les mémoires.

James Bond manque aussi d’épaisseur. On le voit encore et toujours séducteur mais à l’excès que ça en devient insupportable. Pas une seule femme du film n’est épargnée et ça donne quelque chose de pas convaincant pour le personnage. Même dans le combat, il perd en efficacité tant ça semble brouillon dans ses gestes. Reste alors le méchant qui donne son titre au film. Il a un plan pour contrôler l’or et ça montre bien toute la stratégie qu’il a mais c’est bien son seul atout. En effet, son charisme est très faible. De même que son homme de main gros bras et plutôt ridicule par moment. Quant à Pussy, elle avait du potentiel mais intervient trop tard dans le film et reste insuffisamment exploitée.

image goldfinger
image goldfinger

Globalement, la réalisation est correcte. Néanmoins, elle a quelques lacunes. À vouloir trop en faire, elle perd en immersion. Certaine séquences en extérieur sonnent faux vu qu’elles sont en réalité tournées en intérieur et ça se ressent. Même les arrière-plans sont souvent des écrans dont l’incrustation laisse à désirer. Sans compter les doublures qui ne sont pas vraiment maquillés pour ressembler aux acteurs initiaux. On salue quand même l’audace d’avoir voulu faire différent. On a droit à bien plus de gadgets dans ce film en particulier avec l’Aston Martin DB5 mais il est regrettable que chacun est là pile quand Bond en a besoin.

Goldfinger apporte une histoire originale mais pas de quoi devenir mémorable dans la saga.

La note de Fabien


Réalisation : Guy Hamilton.Scénario : Richard Maibaum et Paul Dehn.Production : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli.Musique : John Barry.Société de production : Eon Productions.Distributeur : United Artists.Première mondiale : 17 septembre 1964 (Londres).Date de sortie anglaise : 18 septembre 1964.Date de sortie USA :...Goldfinger.