L’agence.


affiche poster agence Adjustment Bureau

Réalisation : George Nolfi.
Scénario : George Nolfi.
Production : George Nolfi, Chris Moore, Michael Hackett et Bill Carraro.
Musique : Thomas Newman.
Société de production : Universal Pictures, Media Rights Capital, Gambit Pictures et Electric Shepherd Productions.
Distributeur : Universal Pictures.
Date de sortie USA : 4 mars 2011.
Date de sortie française : 23 mars 2011.
Titre original : The Adjustment Bureau.
Durée : 1h45.
Budget : 50 millions de dollars.
Box-office mondial : 127,9 millions de dollars.
Box-office USA : 62,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 677 078 entrées.

Résumé.

David est promis à un grand avenir politique ; Élise à une grande carrière de danseuse. Ils découvrent que le libre-arbitre n’existe pas et que tout est censé se dérouler selon un plan. Ils vont devoir choisir entre leur rêve ou leur amour.

Casting.

David Norris : Matt Damon (VF : Damien Boisseau).
Élise Sellas : Emily Blunt (VF : Laëtitia Lefebvre).
Harry Mitchell : Anthony Mackie (VF : Raphaël Cohen).
Thompson : Terence Stamp (VF : Georges Claisse).
Richardson : John Slattery (VF : Éric Legrand).
Charlie Traynor : Michael Kelly (VF : Xavier Fagnon).
McCrady : Anthony Ruivivar (VF : Stéphane Pouplard).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

L’agence est l’adaptation de la nouvelle Rajustement de Philip K. Dick publié en 1954.

Emily Blunt n’a pas réalisé les scènes de danse. Son visage a été incrusté numériquement sur la danseuse Acacia Schachte.

image agence Adjustment Bureau

Le tournage s’est déroulé à New York.

Notre critique de L’agence.

Destin, libre arbitre, choix, amour… tant de thèmes pour ce film fantastique.

image agence Adjustment Bureau
image agence Adjustment Bureau

Tout commence comme un film romantique qu’on aurait déjà vu des dizaines de fois. Pourtant, petit à petit, on plonge justement dans un autre univers. On comprend vite qu’il y va y avoir une dimension spirituelle. Certes, il y a une forme de religion jamais annoncée mais on se doute bien qu’il y a des anges et une divinité. Le fait que ce soit d’une façon anonyme permet de rendre ça plus universel. La force du scénario repose sur le libre arbitre. Est-ce que les choix qu’on fait sont spontanés ou dictés ? Est-ce qu’un simple événement peut avoir des répercussions plus fortes sur le long terme ? Malgré l’ambiance fantastique, il y a une part de vérité sur le raisonnement. Le plus important, qui se veut plus terre à terre, est la réflexion qu’on peut avoir sur ce qu’on veut et ce que rêvent les autres. C’est un choix à faire pour savoir où on place le bonheur de chacun. On a ainsi une histoire romantique très bien construite qui ne verse pas dans la guimauve mais presque dans une forme dramatique. C’est prenant et ça donne pas mal d’émotions.

Le film propose un casting excellent en la personne de Matt Damon et d’Emily Blunt. David est un politicien qui a un avenir prometteur pour atteindre même le poste suprême. Il a une personnalité attachante car il reste simple, humble et ne tombe pas dans la langue de bois. Il va devoir choisir entre sa carrière ou son amour quitte à briser celle d’Élise. Cette dernière a un côté aventurière à oser les choses et qui a pour destin de devenir une chorégraphe de renommée mondiale. De son côté, elle ne va pas comprendre les choix de David qui va et vient. Elle en souffre et se rabat malgré elle sur la facilité alors qu’elle avait pris le chemin compliqué par amour. Harry est une sorte « d’ange », cherchant à faire respecter le plan. Mais son attachement envers David ne lui fait pas garder sa neutralité. Il doit pousser certains actes, même atroces, pour que les écrits du livre soient respectés.

image agence Adjustment Bureau
image agence Adjustment Bureau

La réalisation est impeccable, misant sur la sobriété et donnant une ambiance magique en un sens. On n’est pas dans le style visuel des comédies romantiques avec des couleurs chaleureuses. Au contraire, c’est plutôt grisâtre. Ainsi, nous sommes bien plus dans le côté fantastique. Le rythme est excellent tant on se demande vers où on va. Forcément avec de la magie, on a droit à quelques effets visuels mais ils sont tellement minimalistes que ça ne nous fait jamais décroché de l’histoire. La bande originale accentue aussi cet effet avec des mélodies envoûtantes et même surnaturelles.

L’agence est un film plein de qualité avec des touches originales misant sur le libre arbitre et l’amour.

La note de Fabien


Réalisation : George Nolfi.Scénario : George Nolfi.Production : George Nolfi, Chris Moore, Michael Hackett et Bill Carraro.Musique : Thomas Newman.Société de production : Universal Pictures, Media Rights Capital, Gambit Pictures et Electric Shepherd Productions.Distributeur : Universal Pictures.Date de sortie USA : 4 mars 2011.Date de...L'agence.