Le monde ne suffit pas.


affiche poster monde suffit world enough

Réalisation : Michael Apted.
Scénario : Neal Purvis, Robert Wade et Bruce Feirstein.
Production : Michael G. Wilson et Barbara Broccoli.
Musique : David Arnold.
Société de production : Danjaq, Eon Productions, Metro-Goldwyn-Mayer et United Artists.
Distributeur : Metro-Goldwyn-Mayer.
Première mondiale : 8 novembre 1999 (Los Angeles).
Date de sortie USA : 19 novembre 1999.
Date de sortie française : 1er décembre 1999.
Titre original : The World Is Not Enough.
Durée : 2h08.
Budget : 135 millions de dollars.
Box-office mondial : 361,8 millions de dollars.
Box-office USA : 126,9 millions de dollars.
Entrées françaises : 3 599 609 entrées.

Résumé.

James Bond doit protéger Elektra King, la fille d’un magnat du pétrole qui a été assassiné. Quand du matériel nucléaire est volé, 007 doit déterminer qui sont ses véritables alliés.

Casting.

James Bond : Pierce Brosnan (VF : Emmanuel Jacomy).
Elektra King : Sophie Marceau (VF : elle-même).
Victor Zokas « Renard » : Robert Carlyle (VF : Michel Dodane).
Christmas Jones : Denise Richards (VF : Isabelle Langlois).
Valentin Dmitriovich Zukovsky : Robbie Coltrane (VF : Alexandre Banguerski).
M : Judi Dench (VF : Liliane Gaudet).
Q : Desmond Llewelyn (VF : Georges Aubert).
R : John Cleese (VF : Frédéric Cerdal).

Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Le monde ne suffit pas est le 19e épisode de la saga James Bond et le 3e de l’ère Brosnan.

Joe Dante et Peter Jackson ont été approchés pour le poste de réalisateur.

Sharon Stone, Catherine Zeta-Jones, Monica Bellucci, Milla Jovovich et Vera Farmiga ont été envisagées pour le rôle d’Elektra.

image monde suffit pas world not enough

La poursuite en bateau sur la Tamise a demandé sept semaines de tournage.

Le tournage s’est déroulé du 11 janvier au 25 juin 1999 en France, Angleterre, Turquie, Espagne et Écosse.

Notre critique de Le monde ne suffit pas.

Troisième opus de l’ère Brosnan, vers quoi nous dirigeons-nous ?

image monde suffit pas world not enough
image monde suffit pas world not enough

Vers une histoire peu passionnante. On ne sent pas vraiment de grands dangers malgré les enjeux et par conséquent, la tension du film d’espionnage passe à la trappe. On a surtout l’impression qu’il y a des séquences d’action pour en caser mais sans forcément apporter quelque chose à l’intrigue. Même l’utilisation des gadgets est presque une blague car ils sont tellement uniques que comme par hasard, ils trouvent leur intérêt qu’à un moment bien spécifique. Ce n’est pas une écriture brouillonne mais tout est un peu trop classique dans les péripéties. Il n’y a que de très rares surprises qui sont malheureusement mal amenées et donc l’effet n’est pas très réussi. On retrouve également la recette traditionnelle de la saga avec les romances clichés et les petites touches d’humour mais pour un troisième épisode, on ressent une forme de lassitude.

James Bond est égal à lui-même et n’a aucune profondeur ici. Séducteur, bon agent de terrain, expert au combat et au tir, intelligent… et ça s’arrête là. C’est dommage qu’il ne dispose pas d’une autre facette pour qu’on découvre davantage sur lui. Côté « James Bond Girls », Elektra est une cheffe d’entreprise qui se veut très stratège et aussi manipulatrice. On est loin de la femme en détresse à sauver et c’est plutôt appréciable. Quant à Christmas, son intérêt se trouve très limité dans le scénario et se veut oubliable. Renard est ici le méchant qui ne ressent plus rien et ça aurait pu le rendre très menaçant sauf que non, son charisme est minimaliste et on ne le voit pas se battre à proprement parler donc ça réduit aussi ses aptitudes physiques.

image monde suffit pas world not enough
image monde suffit pas world not enough

Heureusement la réalisation n’est pas mauvaise mais n’a rien de bien particulier pour marquer les esprits. On retient néanmoins des séquences dynamiques comme la poursuite en bateau sur la Tamise (même si tout est très scénarisé et beaucoup trop explosif) et la poursuite en ski, donnant une touche d’originalité, loin des véhicules habituels. Pour autant, la mise en scène veut cocher les cases de l’action et les explosions sont trop nombreuses pour être crédibles et parfois des scènes vont trop loin en intensité que ça en devient même assourdissant.

Le monde ne suffit pas ne suffira effectivement pas à refaire le monde, ou tout du moins la saga, en étant sans grand intérêt.

La note de Fabien


Réalisation : Michael Apted.Scénario : Neal Purvis, Robert Wade et Bruce Feirstein.Production : Michael G. Wilson et Barbara Broccoli.Musique : David Arnold.Société de production : Danjaq, Eon Productions, Metro-Goldwyn-Mayer et United Artists.Distributeur : Metro-Goldwyn-Mayer.Première mondiale : 8 novembre 1999 (Los Angeles).Date de sortie USA :...Le monde ne suffit pas.