L’homme au pistolet d’or.


affiche poster homme pistolet or Man Golden Gun

Réalisation : Guy Hamilton.
Scénario : Tom Mankiewicz et Richard Maibaum.
Production : Albert R. Broccoli et Harry Saltzman.
Musique : John Barry.
Société de production : Eon Productions.
Distributeur : United Artists.
Première mondiale : 19 décembre 1974 (Londres).
Date de sortie USA : 20 décembre 1974.
Date de sortie française : 20 décembre 1974.
Titre original : The Man with the Golden Gun.
Durée : 2h05.
Budget : 7 millions de dollars.
Box-office mondial : 96 millions de dollars.
Box-office USA : 21 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 873 898 entrées.

Résumé.

James Bond enquête sur le meurtre d’un agent qui serait lié à Scaramanga, un assassin redoutable qui a décidé de tuer 007.



Casting.

James Bond : Roger Moore (VF : Claude Bertrand).
Francisco Scaramanga : Christopher Lee (VF : Jacques Thébault).
Mary Bonne-Nuit : Britt Ekland (VF : Sylvie Feit).
Andrea Anders : Maud Adams (VF : Michèle Montel).
Tric-Trac : Hervé Villechaize (VF : Guy Piérauld).
Shérif J.W. Pepper : Clifton James (VF : Pierre Garin).
Hai Fat : Richard Loo (VF : Pierre Marteville).
Hip : Soon-Tek Oh (VF : Jacques Aveline).
Rodney : Marc Lawrence (VF : Raymond Loyer).
M : Bernard Lee (VF : Serge Nadaud).
Miss Moneypenny : Lois Maxwell (VF : Paule Emanuele).
Lazar : Marne Maitland (VF : Claude Dasset).
Q : Desmond Llewelyn (VF : Georges Hubert).



Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

L’homme au pistolet d’or est l’adaptation du roman du même nom d’Ian Fleming publié en 1965.

C’est le 9e épisode de la saga James Bond et le 2nd de l’ère Moore.

image homme pistolet or Man Golden Gun

La cascade où la voiture prend un tremplin et fait un tonneau complet a été réalisé en une seule prise par le cascadeur « Bumps » Williard. Huit caméras ont filmé la scène.

Le tournage s’est déroulé du 18 avril au 23 août 1974 en Thaïlande et Chine.

Notre critique de L’homme au pistolet d’or.

Les missions se suivent et se ressemblent ou aura-t-on un peu d’originalité ?

image homme pistolet or Man Golden Gun
image homme pistolet or Man Golden Gun

On ne peut pas dire que l’effet de nouveauté soit fortement présent ici. On se retrouve donc avec l’esprit habituel de la franchise. Cette fois-ci, 007 n’est pas là pour sauver le monde (même si ça en fait partie) mais plus pour sa survie avec un assassin à ses trousses. Il y avait donc de quoi créer un gros jeu de chasse sauf qu’on est plus dans quelque chose de stratégie tant c’est plus Bond qui traque celui qui veut le tuer que l’inverse. Plus on avance et moins on sent cette tension. Certes, le scénario n’est pas mauvais mais pas encore de quoi sortir du lot. Dommage également que la trame de fond avec un appareil pouvant causer de grands dégâts soit vraiment reléguée à l’arrière-plan et semble plus là pour meubler. Petit bémol aussi sur des scènes qui virent trop comiques et qui n’ont pas leur place ici.



Bond reste Bond et retrouve malheureusement son côté séducteur poussé encore plus à l’extrême tant il charme tout ce qui est féminin et il réussit en quelques secondes. Il n’est pas très combattif non plus en faisant du corps à corps au ralenti et ne profitant pas de son talent d’armurier. Heureusement, son talent de pilote compensera un peu. Scaramanga a un très grand charisme grâce à son acteur et il est plaisant de voir un assassin intelligent qui passe tout par le jeu. Son homme de main est tout aussi inquiétant. Pour les James Bond Girls, Bonne-Nuit a un fort potentiel qui est bien gérée en étant une agente de terrain débutante. Petit regret sur Anders qui ne fait qu’une apparition.

image homme pistolet or Man Golden Gun
image homme pistolet or Man Golden Gun

On retrouve également l’exotisme en se rendant en Thaïlande et en Chine. On aurait aimé changer un peu de cadre tant la saga reste souvent dans les pays chauds. L’occasion aussi d’y glisser beaucoup trop de clichés dont la scène d’arts martiaux qui tirent en longueur pour rien. Mais avec un film d’espionnage, on attend aussi de l’action et on servi grâce à la séquence en voitures qui offrent beaucoup de rythmes et aussi des cascades dont celle très spectaculaire du tonneau (malgré un bruitage digne d’un gag de cartoon…). La bande originale est très minimaliste et ne donne pas vraiment de cadre d’espionnage.

L’homme au pistolet d’or avait de bonnes idées mais pas suffisamment approfondies pour sortir du lot.

La note de Fabien


Réalisation : Guy Hamilton.Scénario : Tom Mankiewicz et Richard Maibaum.Production : Albert R. Broccoli et Harry Saltzman.Musique : John Barry.Société de production : Eon Productions.Distributeur : United Artists.Première mondiale : 19 décembre 1974 (Londres).Date de sortie USA : 20 décembre 1974.Date de sortie française :...L'homme au pistolet d'or.