Sully.


affiche poster sully

Réalisation : Clint Eastwood.
Scénario : Todd Komarnicki.
Production : Clint Eastwood, Frank Marshall, Tim Moore et Allyn Stewart.
Musique : Clint Eastwood, Christian Jacob et the Tierney Sutton Band.
Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, Flashlight Films, Hurwitz Creative, Malpaso Productions, Orange Corp, RatPac-Dune Entertainment et The Kennedy/Marshall Company.
Distributeur : Warner Bros..
Première mondiale : 2 septembre 2016 (Telluride).
Date de sortie USA : 9 septembre 2016.
Date de sortie française : 30 novembre 2016.
Titre original : Sully.
Durée : 1h35.
Budget : 60 millions de dollars.
Box-office mondial : 240,8 millions de dollars.
Box-office USA : 125 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 178 535 entrées.

Résumé.

Après le décollage, le commandant de bord Sully subit une avarie sur l’intégralité des moteurs de son avion. Pour sauver tout le monde, il pose l’appareil sur le fleuve Hudson. La compagnie aérienne le poursuit en justice pour négligence.



Casting.

Chesley « Sully » Sullenberger : Tom Hanks (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Jeffrey Skiles : Aaron Eckhart (VF : Constantin Pappas).
Lorrie Sullenberger : Laura Linney (VF : Danièle Douet).
Elizabeth Davis : Anna Gunn (VF : Nathalie Régnier).
Mike Cleary : Holt McCallany (VF : Guillaume Orsat).
Doreen Welsh : Molly Hagan (VF : Claire Beaudoin).
Donna Dent : Ann Cusack (VF : Élisabeth Fargeot).
Sheila Dail : Jane Gabbert (VF : Inconnue).
Charles Porter : Mike O’Malley (VF : Gérard Darier ).
Ben Edwards : Jamey Sheridan (VF : Gabriel Le Doze).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Sully est l’adaptation du livre Sully, la formidable histoire du « héros de l’Hudson » de Chesley Sullenberger et Jeffrey Zaslow publié en 2009, lui-même tiré d’une histoire vraie.

image sully

Chesley « Sully » Sullenberger a participé au tournage en tant que consultant.

Le tournage s’est déroulé du 28 septembre 2015 au 29 avril 2016 en Georgie.

Notre critique de Sully.

Les accidents d’avion au cinéma sont souvent tragiques mais parfois, on peut avoir une autre finalité tout aussi surprenante.

image sully
image sully

Avec du recul, si on regarde bien l’histoire est finalement très courte. En effet, l’avion décolle, accident, se pose, fin. Mais la force du scénario va être de montrer l’accident sous différents angles : les pilotes, les passagers, les témoins aux alentours… Ainsi, on va être constamment captivé car chaque vision donne des informations supplémentaires. C’est intense car on sent clairement le danger de la situation et le courage exceptionnel de l’équipage. Derrière cet acte héroïque va aussi mettre en parallèle la seconde intrigue toute aussi prenante sur le procès. Pour la compagnie aérienne, c’est forcément une erreur de pilotage. Les pilotes vont devoir prouver au tribunal le bien fondé de leurs actions. On est face à un moment dramatique et de bravoure à la fois et on est tiraillé entre le soutien des pilotes et le dégoût des assureurs et ingénieurs qui ne veulent rien assumer. La finalité du métrage est belle à voir et on savoure un tel moment.



Tom Hanks commence à avoir une réputation de malchanceux dans les transports. Il incarne ici un pilote chevronné qui est courageux, posé et qui a su prendre les bonnes décisions en très peu de temps afin de sauver les passagers et le personnel de vol. On voit également un homme meurtri par ce qu’il a fait non pas par mauvais choix mais il a pris des risques et il a survécu à une catastrophe aérienne. De plus, le fait d’avoir un procès sur ses épaules alourdi son fardeau. De sauveur il devient accusé et il faut gérer les médias qui observent tout. Son co-pilote se veut moins « sérieux » mais a plutôt le mot pour rire pour dédramatiser la situation. On pourrait regretter qu’il serve plus de second rôle car même si le film porte le titre du pilote en chef, c’est relégué le co-pilote à juste un faire-valoir. Les autres protagonistes ne sont pas plus développés à part les détracteurs au procès qui servent vraiment de méchants de l’histoire mais qui pensent plus finances qu’humanité. Même l’épouse du pilote, qui vit mal la situation, n’est pas suffisamment exploitée.

image sully
image sully

Si la partie « tribunal » dispose d’une mise en scène plutôt simple, c’est bien évidemment les séquences de l’accident qui valent le détour. Nous ne sommes pas dans du sensationnalisme mais bien dans quelque chose de propre et de convaincant. Le fait de voir ça de différents points de vues renforcent clairement le côté catastrophique sans aller dans une surenchère visuelle, les effets spéciaux étaient parfaits. La réalisation apporte ainsi de la tension et on s’agrippe à notre siège autant que les passagers. Petite déception sur une bande originale bien trop classique et ne reflétant pas l’action globale.

Sully est un très bon film de catastrophe aérienne qui marque les esprits par sa sobriété très efficace.

La note de Fabien


Réalisation : Clint Eastwood.Scénario : Todd Komarnicki.Production : Clint Eastwood, Frank Marshall, Tim Moore et Allyn Stewart.Musique : Clint Eastwood, Christian Jacob et the Tierney Sutton Band.Société de production : Warner Bros., Village Roadshow Pictures, Flashlight Films, Hurwitz Creative, Malpaso Productions, Orange Corp, RatPac-Dune Entertainment...Sully.