Bad boys : ride or die.


affiche poster bad boys ride die

Réalisation : Adil El Arbi et Bilall Fallah.
Scénario : Chris Bremner.
Production : Doug Belgrad, Jerry Bruckheimer, Chad Oman et Will Smith.
Musique : Lorne Balfe.
Société de production : Columbia Pictures, Jerry Bruckheimer Films et Westbrook Studios.
Distributeur : Sony Pictures Releasing.
Date de sortie USA : 7 juin 2024.
Date de sortie française : 5 juin 2024.
Titre original : Bad boys : ride or die.
Durée : 1h55.
Budget : 100 millions de dollars.
Box-office mondial : Inconnue.
Box-office USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Mike et Marcus enquêtent sur une affaire de corruption au sein de leur service. Ils vont se retrouver pris dans un pièce et sont dorénavant considérés comme des fugitifs. Les deux policiers et amis vont devoir prouver leur innocence.



Casting.

Michael Eugene « Mike » Lowrey : Will Smith (VF : Greg Germain).
Marcus Burnett : Martin Lawrence (VF : Lucien Jean-Baptiste).
Armando Aretas : Jacob Scipio (VF : Benjamin Penamaria).
Kelly : Vanessa Hudgens (VF : Adeline Chetail).
Dorn : Alexander Ludwig (VF : Martin Faliu).
Rita Secada : Paola Núñez (VF : Sara Martins).
James McGrath : Eric Dane (VF : Guillaume Orsat)
Reggie : Dennis Greene (VF : Inconnue).



Affiches.

Images.

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Bad boys : ride or die est la suite de Bad Boys, Bad Boys 2 et Bad Boys for life.

image bad boys ride die

Notre critique de Bad boys : ride or die.

Alors qu’on ne l’attendait pas, l’idée d’un quatrième opus risque de vraiment être la goutte de trop.

image bad boys ride die
image bad boys ride die

Le concept que les héros deviennent des fugitifs, on voit ça facilement dans les sagas et en général, ça donne quelque chose de sympathique. Alors oui, le scénario est divertissant mais… c’est tout. L’histoire reste bien simple, sans grande surprise et n’a en réalité pas un énorme intérêt. Déjà, car tout est du déjà-vu et même dans la franchise, on sent le recyclage. À cela s’ajoute de l’humour. Certes, c’est un des éléments des premiers films mais là c’est vraiment lourd. Pourtant, il aurait pu être intéressant de voir ce que la vieillesse fait sur les deux policiers, sur le fait que chacun commence à se poser dans sa vie, sur les valeurs de la profonde amitié et des sacrifices que cela peut engendrer. Malheureusement, le scénario ne veut jamais offrir du sérieux ou de l’originalité histoire de bien marquer le coup. Seul point positif, il y a une certaine tension avec une traque assez prenante.



Mike a évolué en partie. En étant tout d’abord marié et que cela lui fait comprendre que la vie a un sens et qu’il ne peut plus prendre autant de risques. De ce fait, il doute avant d’agir et se met à paniquer. Une idée intéressante mais pas suffisamment exploitée. Marcus, quant à lui, continue de faire le pitre et c’est exaspérant. Le fait qu’il ait vécu la mort lui donne une philosophie de la vie différente sauf qu’il en fait trop (et son acteur qui grimace à tout va est encore pire) et se croit même immortel. Les deux amis auront pour alliés certains membres de leur ancienne équipe et ça passe plutôt bien. Armantos est également de la partie et il est bien utilisée dans l’intrigue tout en permettant de donner une relation père/fils qui manque quand même d’épaisseur. Concernant le méchant, caricature bonjour ! Tout est un copier/coller d’antagoniste d’autres films et il n’a aucun charisme malgré son esprit stratégique. On conclura par la présence de Reggie le temps d’une scène mémorable qui nous le montre sous un jour qu’on n’aurait jamais imaginé. Dernier point : les différents caméos dans le film n’ont aucun sens et nous font complètement décrocher de l’histoire.

image bad boys ride die

Qui dit film d’action dit mise en scène dynamique. On a l’impression de voir un clip musical de deux heures tant c’est parfois filmé avec les pieds. Caméra qui ne tient pas en place, gros plans horribles, images bancales…. C’est assez mauvais. Néanmoins, on notera que l’utilisation de drone pour filmer est bonne l’espace de quelques plans (en particulier une fusillade) mais le reste du temps, c’est du gadget qui ne permet pas de profiter de l’image. La séquence qui est plutôt impressionnante à voir est l’attaque dans l’hélicoptère ainsi qu’une grosse fusillade vers la fin du film en caméra embarquée qui donne une immersion prenante et même si artistiquement ce n’est pas « beau », on salue l’audace sur ça. On est sinon globalement dans le gros film d’action qui part un peu dans tous les sens mais, car il y en a un, en évitant d’en faire trop dans la surenchère comme on a tendance à voir dans ce genre de métrage. On aime en tout cas la bande originale offrant de belles musiques.

Bad boys ride or die ne procure pas une chevauchée mémorable, se contenant de faire du déjà-vu dans un film d’action sans saveur et qui est tout juste amusant.

La note de Fabien


Réalisation : Adil El Arbi et Bilall Fallah.Scénario : Chris Bremner.Production : Doug Belgrad, Jerry Bruckheimer, Chad Oman et Will Smith.Musique : Lorne Balfe.Société de production : Columbia Pictures, Jerry Bruckheimer Films et Westbrook Studios.Distributeur : Sony Pictures Releasing.Date de sortie USA : 7 juin...Bad boys : ride or die.