Spirale : l’héritage de Saw.


affiche poster spirale héritage saw

Réalisation : Darren Lynn Bousman.
Scénario : Josh Stolberg, Peter Goldfinger et Chris Rock.
Production : Mark Burg et Oren Koules.
Musique : Charlie Clouser.
Société de production : Lionsgate, Twisted Pictures, Serendipity Productions, Dahlstar et Canadian Film or Video Production Tax Credit.
Distributeur : Lionsgate.
Date de sortie USA : 14 mai 2021.
Date de sortie française : 21 juillet 2021.
Titre original : Spiral : from the book of Saw.
Durée : 1h33.
Budget : 20 millions de dollars.
Box-office mondial : 40,6 millions de dollars.
Box-office USA : 23,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 61 408 entrées.

Résumé.

L’inspecteur Zeke Banks enquête sur une nouvelle série de meurtres dont les victimes sont ses collègues. Le mode opératoire rappelle celui de Jigsaw.



Casting.

Zeke Banks : Chris Rock (VF : Jean-Baptiste Anoumon).
William Schenk : Max Minghella (VF : Damien Ferrette).
Angie Garza : Marisol Nichols (VF : Nathalie Karsenti).
Marv Bozwick : Dan Petronijevic (VF : Inconnue).
Fitch : Richard Zeppieri (VF : Jean-François Aupied).
Peter Dunleavy : Patrick McManus (VF : Vincent Ropion).
Marcus Banks : Samuel L. Jackson (VF : Thierry Desroses).
Jeannie Lewis : Ali Johnson (VF : Charlotte Junière).
Kara Bozwick : Zoie Palmer (VF : Léovanie Raud).



Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Spirale : l’héritage de Saw est la suite de SawSaw 2Saw 3Saw 4Saw 5Saw 6Saw 3D : Chapitre final et Jigsaw.

Il s’agit du second relancement de la saga.

Le titre provisoire du film était The Organ Donor (« Le donneur d’organe »).

image spirale héritage saw

Le film devait initialement sortir le 15 mai 2020 mais fut repoussé suite à la pandémie.

Le tournage s’est déroulé du 8 juillet au 26 août 2019 en Ontario.

Notre critique de Spirale : l’héritage de Saw.

Alors que le reboot de la saga a été un échec, de voir un second reboot n’est pas encourageant.

image spirale héritage saw
image spirale héritage saw

Et parfois on peut se tromper… en partie. On retrouve ainsi l’esprit du premier film qui est plus centralisé sur l’enquête et l’esprit thriller. Ce qui est une bonne chose d’avoir un retour aux sources. C’est donc plus prenant de se demander qui est le fameux copieur de Jigsaw. Malheureusement, si l’idée est intéressante, on devine bien trop rapidement l’identité du tueur si on est attentif. De quoi tout gâcher car c’est censé être la grosse surprise du film. Néanmoins, le cheminement de l’enquête est crédible. Concernant les pièges, comme dans le premier film, ils sont rapides à voir et ne durent pas pendant des heures pour faire plaisir aux amateurs de gore (bien que certaines images peuvent choquer). Vient alors la fameuse séquence révélation qui… tombe à plat. Déjà car on se doutait du tueur et c’est confirmé mais aussi qu’il n’y a pas d’effets de surprise qui nécessite de revoir le film pour mieux tout saisir. Dommage même si ça donne une ouverture sur une potentielle suite. Petit aparté : on voit que les scénaristes ont totalement omis le précédent opus comme s’il n’avait jamais existé, presque un aveu de reniement.



Nouveaux enquêteurs pour le film. On a ici deux personnages suffisamment intéressants. Zeke est détesté par ses collègues pour avoir dénoncer un policier corrompu. Seul contre tous, il doit supporter ce fardeau tout en devant gérer les nouveaux meurtres. Il a une certaine personnalité de foncer dans le temps tout en étant organisé. C’est paradoxal mais il réfléchit vite pour tirer les bonnes conclusions. Son partenaire, William, est le petit nouveau qui veut faire ses preuves. Il est assez effacé et posé, analysant beaucoup. Ils sont aidés par leur cheffe qui doit garder un contrôle sur ses hommes et femmes qui se tirent un peu dans les pattes en voyant leurs collègues se faire éliminer atrocement. Quant au fameux tueur, il y a un souci de cohérence. Déjà par ses capacités à élaborer des pièges qui ne sont pas justifiées. Ensuite, sa motivation est vraiment ridicule. Voulant reprendre le precept de Jigsaw, il veut l’élargir pour faire justice sauf que l’effet ne prend pas du tout.

image spirale héritage saw
image spirale héritage saw

On est de retour dans le thriller et ça se ressent. L’ambiance est lourde, l’alternance pièges et enquête fonctionne parfaitement pour tenir en haleine. Les pièges justement, bien que violents, sont montrés succinctement même si on aurait aimé retrouver le montage épileptique d’origine. Ce ne sont pas non plus de gros mécanismes de l’extrême mais des plus petits et plus crédibles dans leur installation. Les teintes colorimétriques du film sont aussi assez ternes. C’est classique mais ça fonctionne bien et tant mieux, loin du film d’avant qui était plus « chaleureux » en comparaison. La bande originale dispose toujours de sa mélodie emblématique bien que son utilisation manque de panache vu ce qu’on voit à l’écran. On apprécie aussi de retrouver les symboles iconiques revisités, comme la spirale, la marionnette, le message vidéo et la tête de cochon.

Spirale : l’héritage de Saw relance la franchise avec un nouvel angle en retrouvant l’esprit du premier film sans pour autant en donner quelque chose de mémorable.

La note de Fabien


Réalisation : Darren Lynn Bousman.Scénario : Josh Stolberg, Peter Goldfinger et Chris Rock.Production : Mark Burg et Oren Koules.Musique : Charlie Clouser.Société de production : Lionsgate, Twisted Pictures, Serendipity Productions, Dahlstar et Canadian Film or Video Production Tax Credit.Distributeur : Lionsgate.Date de sortie USA :...Spirale : l'héritage de Saw.