Fast and Furious 5.

La note de Fabien

affiche poster fast furious 5 five

Réalisation : Justin Lin.
Scénario : Chris Morgan.
Production : Vin Diesel, Neal H. Moritz, Michael Fottrell et Michael K. Ross.
Musique : Brian Tyler.
Société de production : Universal Pictures, Original Film, One Race Productions et Dentsu.
Distributeur : Universal Pictures.
Première mondiale : 15 avril 2011 (Rio de Janeiro).
Date de sortie USA : 29 avril 2011.
Date de sortie française : 4 mai 2011.
Titre original : Fast Five.
Durée : 2h10.
Budget : 125 millions de dollars.
Box-office mondial : 626,1 millions de dollars.
Box-office USA : 209,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 517 576 entrées.

Résumé.

Pour se racheter une vie, Dom, Brian et Mia réunissent une équipe pour établir un énorme braquage sur le caïd de la drogue au Brésil.

Casting.

Dominic Toretto : Vin Diesel (VF : Frédéric van den Driessche).
Brian O’Conner : Paul Walker (VF : Guillaume Lebon).
Mia Toretto : Jordana Brewster (VF : Cécile d’Orlando).
Luke Hobbs : Dwayne Johnson (VF : David Krüger).
Roman Pearce : Tyrese Gibson (VF : Bruno Henry).
Tej Parker : Ludacris (VF : Jean-Baptiste Anoumon).
Vince : Matt Schulze (VF : Bruno Dubernat).
Han Lue : Sung Kang (VF : Damien Ferrette).
Gisele Harabo : Gal Gadot (VF : Ingrid Donnadieu).
Elena Neves : Elsa Pataky (VF : Dorothée Pousséo).
Tego Leo : Tego Calderón (VF : Benjamin Penamaria).
Rico Santos : Don Omar (VF : Emmanuel Garijo).
Hernan Reyes : Joaquim de Almeida (VF : lui-même).

Le saviez-vous ? Anecdotes et coulisses.

Fast and Furious 5 est la suite de Fast and Furious2 Fast 2 FuriousFast and Furious : Tokyo Drift et Fast and Furious 4.

Tommy Lee Jones a été envisagé pour le rôle de Hobbs.

image fast furious 5 five

Le tournage de la bagarre entre Vin Diesel et Dwayne Johnson a nécessité une semaine de tournage.

Le tournage s’est déroule du 28 juin au 15 octobre 2010 au Brésil et aux États-Unis.

Notre critique de Fast and Furious 5.

Il y a des moments où une saga va prendre un virage pour proposer autre chose.

image fast furious 5 five
image fast furious 5 five

Après des courses poursuites, de l’infiltration, des voitures… un certain essoufflement se faisait sentir mais il y avait là une marque à la franchise. Ce cinquième opus va donc renouveler complètement le concept. Pour le meilleur ou pour le pire ? À nos yeux, pour le pire. Clairement, on a maintenant droit à de l’action en veux-tu en voilà que ça en devient grotesque. Le scénario en lui-même n’apporte rien de neuf (un braquage, ce n’est pas original au cinéma) sauf que là ça va trop loin dans la surenchère. Même l’intrigue de chasse à l’homme par un grand agent sert juste à donner encore plus de bastons et de fusillades. Surtout que tant qu’à faire, les dialogues deviennent encore plus catastrophiques à coup de punchlines ridicules. Quant aux voitures ? Maintenant elles servent juste à se déplacer d’un point A à un point B même si on a droit à une très courte course de voitures et qu’elles servent pour le braquage. Mais l’aspect tunique, sport mécanique… passe à la trappe.

On a donc droit à la réunion de personnages des précédents films. Dom n’a clairement pas évolué, toujours à jouer à monsieur muscle en se la jouant grand stratège alors que ça n’est pas crédible dans la construction du personnage, sans compter que Vin Diesel essaye de donner des expressions à son visage mais ça fait plutôt rire. Puis on aura compris sa valeur à la famille car il le dit déjà pas mal. Brian est égal à lui-même bien qu’il va avoir de nouvelles responsabilités. Mia est de la partie et on la découvre maintenant bonne pilote ainsi qu’informaticienne hors-pair. Ça vient d’un coup comme ça.

image fast furious 5 five
image fast furious 5 five

Les autres personnages sont là juste parce que chacun a une spécialité qui sera utilisée à un moment ou à un autre dans le film et ça colle bien à l’esprit « braquage » d’avoir une équipe de plusieurs membres. Ils sont tous soudés mais le contraire aurait été étonnant. Le nouveau venu est Hobbs, incarné par Dwayne Johnson. Lui effectivement c’est monsieur gros bras qui se la joue grand agent invincible droit dans ses bottes pour le respect de la justice et blablabla. Le gros cliché ambulant avec des dialogues qui font rire dignes de nanar. Son acolyte est plus intéressante même si elle aussi reste une caricature de la policière intègre. Quant à l’antagoniste, au final on le voit à peine.

Même réalisateur qui maintient ainsi une continuité dans la mise en scène. On débute avec une séquence d’ouverture qui plante le décor : ça va partir dans tous les sens. Plus on avance dans le film et plus on comprend que maintenant tout est pour le tape à l’œil. On est dans tout ce qu’on peut trouver dans un film d’action : des fusillades sans logiques, des explosions à la Michael Bay… Il n’y a pas du tout de fantaisie créative pour donner des prises de vues différentes. En fait, il n’y a que la dernière grosse séquence en voiture qui apporte quelque chose d’intéressant sans être non plus mémorable. De plus, on regrette aussi tous les clichés apportés sur le Brésil avec la drogue et… rien d’autres. On ne profite donc pas des paysages du pays alors que ça aurait pu donner quelque chose. À noter la scène post-générique qui embrouille encore comme si les scénaristes reniaient ce qu’ils font dans chaque film.

image fast furious 5 five
image fast furious 5 five

Fast and Furious 5 a pris un virage qui finit dans le mur et qui n’augure rien de bon pour la suite.

La note de Fabien




Réalisation : Justin Lin.Scénario : Chris Morgan.Production : Vin Diesel, Neal H. Moritz, Michael Fottrell et Michael K. Ross.Musique : Brian Tyler.Société de production : Universal Pictures, Original Film, One Race Productions et Dentsu.Distributeur : Universal Pictures.Première mondiale : 15 avril 2011 (Rio de Janeiro).Date...Fast and Furious 5.